Algérie - Revue de Presse


Tribunal criminel de Tizi Ouzou



46 affaires au programme Le tribunal criminel de Tizi Ouzou a jugé dimanche dernier le groupe spécialisé dans le vol de voitures dans la région de Aïn El Hammam. Les prévenus au nombre de six, dont un en fuite, sont poursuivis pour « constitution de groupe de malfaiteurs, vol qualifié et vol à main armée ». Ce groupe sévissait sur l?axe Boubhir et Aït Yahia avant son arrestation en décembre 2005. Les cinq accusés ont rejeté les faits qui leur sont reprochés, pourtant, les six victimes entendues par le tribunal ont toutes présenté des indices établissant leur culpabilité. Les malfaiteurs barrent la route avec des pierres, souvent entre 21 et 22 h, et à l?arrivée d?une éventuelle « proie », ils surgissent à visage encagoulé et d?appréhendent le chauffeur en le menaçant avec une arme à feu. Ce groupe a fait des irruptions à Boubhir, Tafraout, Koukou entre autres. Lors de l?audience, le procureur, le président et les avocats des victimes n?ont pas cessé de déceler des contradictions dans les propos des mis en cause. Durant cette première session criminelle de 2007 qui se poursuivra jusqu?au 4 avril prochain, le tribunal aura à juger 46 affaires dans lesquelles plus de cent personnes sont impliquées, dont une cinquantaine est en détention. Six affaires sont liées au terrorisme, mais qui seront jugées par défaut, les accusés étant tous en fuite, quatre liées à la fraude fiscale et autres crimes économiques et d?autres procès ont trait au grand banditisme.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)