Alger - Revue de Presse


Transport dans la capitale



Un système urbain moderne Le directeur des transports urbains et de la circulation routière de la wilaya d?Alger, Yahia Ben Djoudi, a indiqué hier à l?APS que « la capitale sera dotée d?un système de déplacement urbain moderne et performant ». Le grand enjeu du secteur des transport urbains, aujourd?hui, consiste à « édifier un système de déplacements urbains moderne qui permettrait à Alger d?occuper une place de choix parmi les grandes métropoles méditerranéennes en contribuant fortement à l?amélioration des conditions de vie de sa population », a-t-il souligné. Evoquant les grandes lignes de ce projet, le responsable de la wilaya a évoqué « la nouvelle politique de gestion qui s?est installée depuis peu pour minimiser, voire réduire la gabegie menaçante dans laquelle se noie le secteur des transports. » L?amélioration de la situation du transport urbain passe « inéluctablement, dira-t-il, par le renforcement des capacités d?intervention de l?ETUSA et une bonne gestion du secteur privé pour résorber les déficits en infrastructures d?accueil des usagers et transports collectifs urbains ». L?ETUSA a acquis 64 bus en 2003 et 150 en 2004 pour un montant global de 5,5 milliards de dinars, signale-t-il. « Cela a permis au parc d?autobus de l?entreprise, ajoute M. Ben Djoudi, de passer de 124 en 2002 à 503 en fin 2003 et permettant aussi d?atteindre une capacité de prise en charge de 600 000 voyageurs par jour. » Les pouvoirs publics favorisent les bus de grande capacité pour remplacer les minibus par souci de désengorger la capitale, a encore noté le responsable du transport, soulignant, à cet égard, le gel de l?injection dans le réseau urbain de minibus de faible capacité depuis l?année 2000 et leur remplacement par des bus adaptés au transport urbain, l?instauration du contrôle technique en 2002 et son renforcement en 2004 et le renforcement du contrôle administratif sur l?activité de transport. A ce propos, a-t-il révélé, 2005 procès-verbaux ont été dressés et 1730 sanctions de mise en fourrière prononcées durant l?année 2003. Les citoyens se plaignent souvent de mauvais services offerts par les transporteurs. Quelques-uns déplorent le manque flagrant de civisme chez les transporteurs privés et l?absence d?un contrôle rigoureux, relève-t-on. « Il s?agit en effet de réaliser dans les meilleures conditions le transport collectif à Alger », a poursuivi le directeur des transports qui a noté que ces actions, qui visent l?amélioration des prestations du secteur urbain, seront renforcées prochainement par le parachèvement d?un programme d?aménagements routiers, conçu pour améliorer les conditions de la circulation routière notamment dans le centre-ville. D?autres projets, en plus des travaux réalisés jusque-là, seront mis en ?uvre incessamment, à l?instar de 6 trémies situées à Clairval, Château, neuf, Deux Bassins, Hydra, Dar El Beïda et Maurétania, a-t-il souligné. Par ailleurs, 21 gares routières ont été construites entre 2002 et 2003, tandis que 9 sont en cours de réalisation, a rappelé le responsable des transports qui a fait état, dans ce contexte, d?une amélioration sensible des conditions d?accueil des usagers, une meilleure organisation des échanges bus-trains, un dégagement de la voie publique du stationnement gênant des bus et minibus et une amélioration des conditions de la circulation routière. Mais la véritable amélioration des transports urbains dans la capitale verra certainement le jour en 2007 avec la réception du métro d?Alger d?une capacité de 110 000 voyageurs/ heure et la mise en service du tramway sur le tronçon Les Fusillés-Bordj El Kif fan, un projet estimé à 21 milliards de dinars. Enfin, selon les prévisions des spécialistes, relier la place des Martyrs à Aïn Taya prendra 20 minutes en combinant, avec un même ticket, bus, métro et tramway.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)