Algérie - Revue de Presse


Transfert à l?étranger pour soins



Une famille crie à la hogra L?enfant Boudjella Abderaouf, 9 ans, souffre d?une malformation au niveau du visage, nécessitant une intervention chirurgicale. Il s?agit, selon le rapport médical établi par le service de chirurgie maxillo-faciale et cervicale chirurgie réparatrice du CHU Mustapha Pacha, « d?un volumineux angiome génien à la lèvre inférieure ». L?enfant, précise le même rapport, a été adressé au service radiologie du CHU Ali Aït Idir pour une embolisation et préparation à la chirurgie. Toutefois, il s?est avéré, lit-on dans le même rapport, que la pratique de l?embolisation est impossible en Algérie. « Devant l?impossibilité de pratiquer cette embolisation, cet enfant pourra être adressé au service de neuro-radiologie et de chirurgie de l?hôpital Lariboisière », a précisé le professeur Hafiz dans son rapport. C?est après ce constat que la famille Boudjella a introduit une demande auprès de la commission nationale médicale pour une prise en charge de l?enfant à l?étranger. Mais la commission a, après étude du dossier, rejeté la demande en précisant que l?enfant nécessite « un plan thérapeutique esthétique ». Une décision que conteste la famille du concerné. « Nous avons contacté de nombreux médecins qui nous ont affirmé qu?il est impossible de pratiquer cette intervention en Algérie », a déclaré Mme Boudjella, mère de Abderaouf. Notre interlocutrice considère la décision de la commission comme « une ségrégation et en appelle à l?intervention du président de la République et du ministère de la Santé ». Contacté par nos soins, le président de ladite commission, M. Bougharbal, a donné des explications justifiant la décision en question. La commission, a-t-il souligné, n?accorde de prises en charge à l?étranger que dans « les cas de risque vital ». « Le transfert à l?étranger se fait uniquement dans le cas où il s?agissait de sauver une vie humaine et que les soins nécessaires ne sont pas disponibles en Algérie », a-t-il expliqué. Pour le cas de Boudjella Abderaouf, a-t-il ajouté, il s?agit d?un plan thérapeutique esthétique praticable en Algérie.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)