Annaba - Revue de Presse


Traditions

Festival de l?habitat traditionnel et de la chanson populaire Us, coutumes et héritage Aux côtés des 27 wilayas sur les 48 invitées, participaient également des Egyptiens, des Syriens et des Tunisiens. Pour la commune de Annaba organisatrice, le défi est important. Il s?agit de défricher un immense terrain composé de monuments de notre identité araboberbère. Celle-là même qui plonge dans les racines de l?histoire de l?Algérie. C?est sous la nostalgie et la passion de revivre, l?espace de quelques jours, des gestes, mouvements, comportements, habillements, musiques et chansons aidant, que ces élus avaient préalablement entamé des recherches sur l?histoire, les légendes et les événements culturels laissés en héritage par nos aïeux. Pour cette 13e édition et dans la perspective de donner à ce festival une envergure internationale, les organisateurs ont lancé des invitations à plusieurs pays arabes. Programmée du 23 au 31 juillet, la manifestation devrait permettre à près de 2000 participants, rassemblés dans plusieurs dizaines de troupes folkloriques en provenance de toute l?Algérie, de donner la mesure de leur talent. Maille panarabe Tout est traditionnel, de l?habillement, aux instruments de musique et des chants jusqu?aux danses. Tous ces acteurs ont été invités à tirer de la nuit les siècles passés pour les transformer en une actualité, une fête nationale pleine de sons, de couleurs et de lumières. Au travers de multiples registres, ils ont annoncé la couleur quelques minutes à peine après la cérémonie officielle de lancement du festival. Les stands d?exposition des habits traditionnels installés au palais de la culture ont donné le départ qui s?est étendu à la plage Rizzi Amor. Sous les yeux émerveillés des touristes et estivants, plusieurs troupes folkloriques ont dansé jusque tard dans la nuit au rythme des musiques et des chansons du terroir. Cette fin de mois de juillet à Annaba marque ainsi d?une empreinte originale la fête de nos traditions et sa célébration sous une forme innovante. Le Festival national de l?habit traditionnel et de la chanson populaire de Annaba est également un appel aux autorités nationales pour encourager la recherche sur de nombreuses facettes de notre identité. Ces autorités auront à leur disposition le nécessaire en informations pour retracer le passé, consolider le présent et préparer l?avenir à partir de ce potentiel scientifique et historique que forment nos traditions. En organisant ce festival malgré les difficultés financières auxquelles elle est confrontée, la commune de Annaba cherche à valoriser cette culture et collaborer à son épanouissement. Durant 7 jours, les estivants, vacanciers et touristes se laisseront guider par le simple plaisir des yeux et des oreilles pour découvrir les couleurs chatoyantes des habits traditionnels, la musique et le rythme ensorceleurs de nos chansons et danses populaires. Ils auront tout le loisir d?humer les senteurs de chaque coin de l?Algérie des plaines, des montagnes, de la mer et de notre immense Sahara. Ils plongeront avec délectation dans des souvenirs impérissables d?une époque, des époques, d?un temps. C?est dire que ce festival est un livre ouvert à tous pour lire les rapports privilégiés qu?entretiennent les Algériens avec leur passé. Chacun y découvrira des réponses à mille et une interrogations sur notre habillement traditionnel, notre histoire, nos modes de représentation et notre évolution à travers les âges, l?espace et les courants qui les ont animés. Des visages bédouins et citadins seront au rendez-vous pour nous guider sur la manière de porter le burnous, coiffer le chèche et le foulard, d?arborer les robes, la gandoura, les ceintures et porter les bijoux en or et en argent. L?espace de 7 jours, ce festival nous fera tremper tour à tour dans les ocres de ces terres bénies de toutes les régions d?Algérie avec leurs senteurs, leurs violences et leur lumière africaine et méditerranéenne. C?est ainsi que durant plusieurs jours, l?on verra défiler dans les rues, cités, quartiers, plages de Annaba, des centaines de festivaliers en provenance des 4 coins de l?Algérie. Dans leurs gestes de présentation, ils n?auront que tendresse, simplicité, vivacité et originalité. Immanquablement, ils nous feront vivre nos anciennes époques au travers d?un prisme moderne et coloré. Des burnous, chèches, djellabas, robes et foulards, kaftans, bijoux ancestraux rappelleront aux spectateurs ils étaient nombreux cet après-midi de vendredi toute la richesse de notre culture ancestrale.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)