Algérie - Revue de Presse


Tony Blair prudent

Le Premier ministre britannique, Tony Blair, a refusé de faire un quelconque commentaire sur l?élection présidentielle aux Etats-Unis, avant de savoir qui a réellement gagné le scrutin, même si George Bush est donné favori selon les premiers résultats, en attendant de voir qui des deux candidats l?a emporté dans le « swing » Etat de l?Ohio. Par ailleurs, aucun des titres de la presse britannique n?a été assez brave hier pour dire qui des deux candidats à l?élection présidentielle américaine sortira vainqueur. Lors de son intervention hebdomadaire à la Chambre des communes (Parlement), Blair a déclaré qu?il attendait les résultats de l?élection « avec intérêt ». Le Premier ministre britannique a promis de travailler avec quiconque gagnera les élections. De son côté, l?ancien ministre des Affaires étrangères de Tony Blair, Robin Cook, a prédit que les deux priorités du locataire du 10, Downing Street, à savoir le réchauffement de la Terre et le processus de paix au Moyen-Orient, seront en danger si Bush est réélu. « Il est très difficile de voir comment on va avancer sur ces deux sujets avec un président aux Etats-Unis qui ne s?y intéresse pas », a déclaré Robin Cook dans une interview accordée à la BBC. S?agissant de la presse, le journal de centre-gauche The Guardian s?est demandé comment les Etats-Unis pourront être rassemblés de nouveau, après une des campagnes électorales les plus virulentes de ces dernières décennies. The Times, centre-droit, n?a pas tari d?éloges sur « la démocratie américaine en action ». Le journal a estimé qu?« il y avait quelque chose d?émouvant dans ces tentatives de Bush et Kerry d?essayer d?arriver au pouvoir ». Pour le journal de droite, The Daily Telegraph, la campagne électorale a laissé Bush dans la même position qu?il y a quatre ans. Bush attend le jugement des électeurs dans une course que personne n?est prêt à prévoir, note le journal. Le tabloïd de gauche, The Mirror, a écrit que la campagne présidentielle s?est imposée dans l?histoire comme la plus longue et la plus chère, estimant en outre que quel que soit le résultat, « les Etats-Unis sortiront plus divisés politiquement dans une Amérique plus polarisée ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)