Tlemcen - Ghazaouet


Tlemcen, Quel développement pour Ghazaouet ?

Vu sa morphologie difficile, le site de Ghazaouet est complexe. Le tissu urbain est difficilement lisible en raison du relief montagneux.
La ville est fragmentée et disséquée selon la topographie. La tache urbaine s’est propagée de manière déséquilibrée en suivant les vallées et les sites en pente douce où il est difficile de distinguer l’urbain de l’épars. L’industrie en place est fortement polluante et devient actuellement un risque majeur. Malgré ses contraintes, le plan d’aménagement et d’urbanisme doit dégager des réserves foncières pour une durée de vingt années, déterminer la destination générale des sols comme il doit réglementer l’espace en fonction des lois en vigueur.
La précision dans l’affectation des sols est du ressort des plans d’occupation qu’il s’agit d’inscrire par priorité. Ghazaouet en tant qu’agglomération est classée en troisième position dans la wilaya de Tlemcen. Elle doit développer les activités liées à la pêche, notamment celles liées au froid et à la conserverie. Pour la commune de Ghazaouet, les actions prioritaires d’aménagement sont connues. En matière hydraulique et environnemental, il s’agit d’exploiter l’aire d’irrigation et de protéger l’environnement contre la pollution marine. L’unité d’électrolyse de zinc devra faire l’objet d’une expertise par l’Agence nationale de la protection de l’environnement, ceci dans le cadre de la lutte contre la pollution marine et en vue d’installer un réseau de surveillance de la pollution atmosphérique. Chaque agglomération doit être raccordée au réseau d’assainissement pour éviter la pollution des eaux souterraines.
 Dans le domaine de l’agriculture, le plan d’aménagement communal préconise les cultures en sec et en irrigué de la vallée de Ghazouana. Les primeurs sont les cultures les plus à avantager dans cette unité morpho-pédologique.
Les cultures fruitières, elles, peuvent être diversifiées en bordure des parcelles maraîchères. Le port de Ghazaouet est le seul de la wilaya réservé, à la fois, au commerce maritime, à la pêche et au transport international.
Le développement de la pêche doit s’inscrire dans la politique de l’aménagement des monts de Traras. Cette zone montagneuse et son littoral ont été toujours considérés comme région à vocation agricole, d’élevage et de pêche. Au plan industriel, il est préconisé la création de certaines unités liées aux principales productions de la zone. Cependant, le développement de l’industrie à Ghazaouet se heurte incontestablement à la problématique de la pollution comme un risque majeur dans la région.







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)