Tlemcen - Enseignement Supérieur (universitaire)


Tlemcen, 6.500 nouveaux étudiants et 54 enseignants recrutés



Lors de la rentrée universitaire du 1er octobre prochain, l’université Abou-Bakr Belkaïd de Tlemcen accueillera 6.500 nouveaux étudiants. Les filles constitueront 60% de cet effectif.

En 2005, cette université a comptabilisé 4.300 nouveaux étudiants inscrits seulement. Au total, elle comptera alors dans ses rangs presque 28.000 étudiants. Les inscriptions pédagogiques et les dépôts des dossiers des oeuvres universitaires (bourse, transport, hébergement) de ces nouveaux bacheliers ont commencé, en juillet dernier. Cette année, elles se sont déroulées, pour la première fois, par le biais d’Internet. Les nouveaux étudiants ont pu s’adapter facilement à cette formule inédite et les recours qu’ils ont déposés pour demander un changement de filière auraient été moins nombreux que les années passées. Le recteur de l’université de Tlemcen, M. Noureddine Ghouali profite de cet évènement pour faire quelques remarques qu’il considère important de signaler. «Premièrement les sciences sociales et humaines, dit-il, arrivent pratiquement à 70% de l’ensemble des inscriptions dans notre université.

Les 30% restants concernent les sciences exactes, la biologie et la Médecine ainsi que les sciences et techniques. Deuxièmement, la nouvelle «architecture» de l’enseignement supérieur connue sous le sigle LMD (licence, mastère, doctorat) a été développé de manière significative dans notre institution.

Aux cinq filières qui appliquaient déjà le LMD, l’année dernière, vont s’ajouter trois autres à l’occasion de cette rentrée, à savoir: les langues étrangères appliquées, les langues et littératures arabes et les sciences sociales et humaines». Côté «nouveauté», cette rentrée 2006 sera marquée par l’ouverture d’une annexe universitaire à Maghnia qui accueillera plus de 500 étudiants, dans un premier stade. La capacité réelle de cette nouvelle structure pédagogique est de 1.000 places et elle est accompagnée d’une résidence universitaire de 500 lits. Trois filières y seront enseignées: les sciences commerciales, le droit ainsi que les langues étrangères. De nouvelles réalisations pour le compte de l’université Abou-Bakr Belkaïd seront également réceptionnées, soit dès cette rentrée d’octobre soit dans les mois qui vont suivre. Ainsi en octobre prochain, une nouvelle résidence universitaire de 1.000 lits, située à la rocade de Mansourah, dans la périphérie de Tlemcen, sera inaugurée et pourra accueillir les étudiants. Dès cette rentrée d’octobre également seront fonctionnels pas moins de 4 nouveaux amphithéâtres mais aussi 2 structures de laboratoire de recherche, 2 bibliothèques, une grande salle de conférences nouvellement construite à l’intérieur de la faculté de médecine sise à l’ex-caserne Miloud, ainsi que 2 structures d’Internet et une autre de télé-enseignement. La construction d’un nouveau campus universitaire qui doit voir le jour à la rocade de Mansourah connaît, par ailleurs, un avancement rapide. Ce projet gigantesque pour une ville comme Tlemcen devra compter au total 19.000 places pédagogiques et 12.000 lits. La réalisation de 8.000 places pédagogiques est déjà en cours. 4.000 seront réceptionnées vers la fin de l’année 2006. La construction d’une résidence universitaire de 4.000 lits a été également déjà lancée. 1.000 lits seront prêts dès cette rentrée d’octobre comme nous l’avons signalé plus haut. Concernant la prise en charge pédagogique des étudiants, 54 nouveaux enseignants ont été recrutés cette année (dont une quinzaine pour l’annexe universitaire de Maghnia). L’université de Tlemcen comptera alors plus de 1.000 enseignants permanents dont 25% de rang magistral (professeurs et maîtres de conférence), un pourcentage qui est élevé par rapport à la moyenne nationale. La qualité du cursus des études qui y sont poursuivies est, quant à lui, notable puisque 240 postes de magister (toutes spécialités confondues) seront ouverts à la rentrée, par voie de concours.

Une «école doctorale» en énergie renouvelable sera également lancée à cette occasion. «L’école doctorale» en langue française, inaugurée il y a deux ans, offrira, cette année, 45 postes pour préparer un diplôme de doctorat. Pour clore ce tour d’horizon succinct de la rentrée universitaire à Tlemcen, le recteur de l’université Abou-Bakr Belkaïd, M. Noureddine Ghouali émet deux voeux: «d’abord que le démarrage de l’annexe universitaire de Maghnia soit une réussite et qu’elle puisse devenir à l’avenir, un pôle spécifique pour les études de commerce international et de droit international ainsi que pour l’enseignement des langues étrangères, en particulier l’espagnol.

Ensuite que l’université de Tlemcen, qui a pris ces dernières années un certain élan, poursuive sa voie de manière qualitative et s’ouvre d’avantage sur le monde extérieur. Aussi, par exemple, la trentaine de laboratoires de recherche qu’elle accueille en son sein doivent être plus à l’écoute des exigences de développement de notre région».





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)