Tizi-Ouzou - Revue de Presse


TIZI OUZOU

Le cadre de vie en débat Sur les 160 tonnes de déchets managers produits quotidiennement par les citoyens de la commune de Tizi Ouzou (plus de 113 000 âmes), les services communaux en charge de leur ramassage n?en récoltent que 100 t/j, laissant les 60 t restantes dans la nature. Cela n?a pas manqué de favoriser, de manière alarmante, la prolifération des décharges sauvages ainsi que la multiplication des points d?entassements des déchets ménagers dans les différents quartiers de la ville et sa périphérie. Une situation tant décriée par les citoyens qui en rejettent la responsabilité sur le malaise et la quasi-paralysie perdurant au sein de l?APC de Tizi Ouzou depuis de longs mois. Ce qui a fait aussi réagir le wali de Tizi Ouzou en convoquant, samedi dernier, une réunion de travail avec son staff et nombre de responsables locaux, dont le président d?APC, l?administration ainsi que quelques élus de l?opposition. Lors des débats tournant autour de la collecte des déchets ménagés et l?amélioration du cadre de vie pour la ville de Tizi Ouzou, le wali a déclaré : « Laisser la population évoluer dans un tel état d?insalubrité était le pire mépris à son égard d?autant plus que les moyens humains et matériels sont disponibles ! » : Avant d?ajouter « L?éradication des décharges sauvages, des nids-de-poule et de l?insalubrité est une question de mobilisation et de bonne volonté. » Pourtant, la commune de Tizi Ouzou dispose de 320 agents et 10 engins affectés à la collecte de ces déchets. Cet effectif, rapporté aux 1500 fonctionnaires de l?APC, est jugé « en deçà des normes en vigueur », par le wali qui a instruit l?édile local de suppléer, au plus vite, à ce manque par l?affectation et la rationalisation du travail des équipes de collecte. Le chef de daïra de Tizi Ouzou a souligné, lors de son intervention, le fait que les chiffres évoqués par les responsables sont « théoriques et en contradiction avec la réalité. Cela malgré les instructions fermes émises par ces services pour rendre plus efficiente l?action de nettoiement des rues de la commune ». En ce sens, l?on s?est félicité de la programmation pour les prochains mois de la réalisation d?un centre d?enfouissement technique des déchets ménagers (CET) dans la localité de Oued Fali. Le commerce informel, qui s?est multiplié dans les artères de la ville des Genêts, a été aussi mis à l?indexe lors de cette réunion en mettant en exergue le fait que cette activité produit, elle aussi, d?énormes quantités de sacs en plastic, de cartons et de détritus. Des résidus qui défigurent et dégradent le cadre de vie urbain. Mais ce phénomène tendrait à être résorbé par l?aménagement d?espaces pour l?implantation d?activités commerciales non sédentaires par le biais de l?agence foncière de Tizi Ouzou. Désormais, il est question que ces « marchés de proximité » soient intégrés et encadrés dans l?optique de générer des rentrées fiscales pour la commune, en plus de réduire les nuisances qui en découlent. Dans l?immédiat, les pouvoirs publics envisagent de faire appel à quelques entreprises publiques et privées pour assister les services communaux dans l?éradication de tous ces points noirs en matière de pollution.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)