Tizi-Ouzou, SIDI M’HAMED BOUQEBRINE, Une fondation contre l’évangélisation



Un groupe d’universitaires, de chercheurs et des militants associatifs s’attellent à mettre sur pied une fondation qui porterait le nom de Sidi M’hamed Bouqebrine.

Selon le comité d’organisation, l’objectif de cette fondation est de « préserver une identité culturelle et un patrimoine historique et promouvoir la philosophie et le savoir du saint hadj Sidi M’hamed, fondateur de la Tariqa errahmania ». Les initiateurs du projet relèvent que le fondateur de la Tariqa « mérite de la gratitude pour s’être illustré dans la résistance contre la conquête française et la défense contre l’évangélisation du peuple algérien ». Outre le fait que Sidi M’hamed soit aux frontières de l’oubli de l’histoire de son pays qu’il faudrait réhabiliter, a estimé le comité d’organisation, les initiateurs de cette fondation voudraient contrecarrer l’avancée remarquable de la campagne d’évangélisation qui touche de nombreux foyers en Kabylie. Ce serait aussi sauvegarder un idéal – promotion des valeurs islamiques – défendu par le fondateur de la Tariqa errahmania. Sidi M’hamed Ben Abderrahman Guechtouli El Djerdjari El Azrahi est né en 1715 dans la tribu des Aït Smaïl (Boghni) et mourut en 1794, témoigne un descendant du saint. Dans l’avant-projet des statuts de la fondation, il est indiqué que l’organisation œuvrerait à la promotion de la solidarité, de la concorde, de la paix et de la réconciliation. La fondation aurait son siège à Tizi Ouzou avec des annexes à travers le pays et éditera une revue. Des projets de construction de la grande mosquée et du centre islamique figurent dans le plan d’action. Le comité d’organisation appelle à une première rencontre jeudi prochain à la mosquée de Tizi Ouzou.







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 9620
Posté par : oudad & oudad
Profession : Ingénieur
Ville : Essonne
Pays : France
Date : 26/12/2010
Message : Bonjour, D’abord j’adhère complétement à l’avis de Devya, les enfants de l’Algérie ont besoin d’être rassurés quant à leur avenir professionnel, social, culturel... Ils n’ont rien de tout cela alors ils sont désorientés, perdus au point de chercher des points d’attaches. L’évangélisation n’est pas là par hasard. Puis contrer l’évangélisation, je ne comprends pas, les gens sont libres de choisir leur propre religion, je suppose que ce ne sont pas des enfants qui s’évangélisent mais ce sont bien des adultes matures, responsables et libres. Puis mettre en place une fondation appelée sidi Ahmed Bouquabrine (le Saint aux deux tombes), c’est du n’importe quoi, à son époque sidi Ahmed Bouquabrine avait fondé la confrérie Rahmania qui était plus à vocation politique que religieuse. La tariqua Rahmania n’avait rien de fanatique. Les chouyoukhs de la Rahmania avaient joué un rôle important dans la résistance contre le colonisateur français et ce depuis son intrusion sur le sol algérien en 1830. La confrérie avait une vision politique de l’avenir du pays ; le meilleur moyen de drainer les masses était à l’époque la religion. Sidi Abderahmane n’est pas oublié ni par les gens ni par l’Histoire, fonder une fondation à son nom n’a pas de sens car il n’y a plus d’ennemis en Algérie, il n’y a que des algériens qui veulent être maîtres de leur destin, trouver leur propre voie. Laisser donc le peuple algérien trouver sa propre voie, il n’a nullement besoin de ce genre d’attache, il a besoin d’autre chose que de cela. Un boulot pour commencer. A bon entendeur



Numéro commentaire : 1421
Posté par : Devya Inydjele
Profession : Professeur
Ville : Tizi ouzou
Date : 01/06/2008
Message : Bonjour je suis tjrs choquée et triste en même temps quand je lis sorte de message tel celui-ci .Ce qui peut apporter paix amour et prospérité en Algérie serait que tout algérien puisse trouver du travail et vivre dignement .Tout se construit avec le travail et moi on m'a toujours appris celà.maintenant ,mon voisin est libre de prier comme il veut dès le moment qu'il respecte son entourage .Je serais partante pour une association qui combattrait le chômage,lla pauvreté,l'ignorance,la haine,l'esclavage des enfants ,des hommes et des femmes,la polution de l'environnement,mais combattre lesacquis de la constitution algérienne (respect de la liberté de culte),je suis algérienne ,de l'algérie profonde et je respecte les autres,de toute race ,religion...C'est sacré.Devya qui espère lire de meilleures intentions de la part des algériens Araw tmourt Tanmert Choukran Merci