Tipaza - Revue de Presse


Tipaza

Bientôt des moules à 100 DA le kilo Le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, Smaïl Mimoun, s?est rendu le week-end dernier dans la wilaya de Tipaza pour s?enquérir de l?état d?avancement du secteur de la pêche. Selon le membre du gouvernement, la wilaya de Tipaza est celle qui produit la plus grande quantité de poissons. Avec la concrétisation de 69 projets soutenus, elle a bénéficié de 10% de l?enveloppe globale nationale. A Gouraya, un jeune marin a interpellé le ministre de la Pêche : « Nous vous sollicitons Monsieur afin que vous nous aidiez à acquérir des équipements pour nos petits métiers. » M. Mimoun a pu s?apercevoir, au niveau du port de Gouraya, de la réalisation du treuil, une acquisition qui s?est faite dans le cadre du projet avec l?Union européenne (UE), mais son fonctionnement dépendra de la disponibilité des rails. L?adaptation de l?abri de pêche en port de pêche à Gouraya est un projet dont le coût s?élève à 1 790 000 000 DA. Au port de Cherchell, il a visité un thonier à seine tournante, le deuxième dans la wilaya de Tipaza, et quatre autres bateaux, dont un sardinier. Ces embarcations ont été acquises dans le cadre du Plan de soutien à la relance économique (PSRE). L?investisseur a participé à 10% du coût du projet. Au sujet des 150 petits métiers, le ministre de la Pêche a affirmé que le fabricant vient d?être payé, tandis que l?éventualité de programmer d?autres petits métiers dépendra du budget alloué au secteur de la pêche. A Aïn Tagouraït, où est implantée une usine d?élevage de moules et d?huîtres, l?investisseur a promis des moules à 100 DA le kilo à compter de juillet 2005. Ce nouveau projet a coûté 60 365 639 DA. Il s?agit de l?élevage en pleine mer sur filière subsurface de 200 m de portée. Il sera pourvu de dix filières de moules et de deux filières d?huîtres. La pêche et l?aquaculture ont été au menu de chaque intervention du membre du gouvernement. M. Mimoun affirme que le secteur de l?aquaculture est appelé à jouer un rôle stratégique pour atteindre le ratio de consommation du poisson en Algérie. La carte marine établie par le bureau espagnol sera prochainement distribuée après son impression. Enfin, il a tenu à rappeler que l?entreprise ECOREP est condamnée à ouvrir son capital afin de maintenir son activité et faire face à la concurrence. Les promoteurs se sont rendus en Tunisie, en Espagne et en Turquie pour construire leurs navires.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)