Tipaza - Romains


Tipasa retirée de la liste "Patrimoine de l'humanité en danger"

Tipasa retirée de la liste

Les anciennes ruines romaines de Tipasa en Algérie ne sont plus inscrites sur la liste du "Patrimoine de l'humanité en danger" après la récente visite d'experts en archéologie de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Ils ont estimé que le site était en bon état de conservation et ont donné leur accord aux mesures prises pour le protéger.

Une "erreur de jugement" avait été commise par les experts de l'UNESCO lors de leur visite en 2002. Cette décision a été officiellement annulée lors de la 30ème session du Comité du patrimoine de l'humanité, réuni à Vilnius, en Lituanie, du 8 au 16 juillet, puis annoncée lors d'une conférence de presse, le 13 août, par Mourad Bedouin, directeur du Patrimoine au ministère algérien de la Culture. Le site de Tipasa avait été "classé par erreur sur la liste du patrimoine de l'humanité en danger", a indiqué M. Bedouin.

Selon le site web de l'UNESCO, "dès 2000, lors de l'exercice de rapport périodique des Etats dans la région arabe, les autorités algériennes avaient attiré l'attention sur des problèmes importants sur le site." Ces problèmes comprenaient "une détérioration sérieuse de vestiges archéologiques due à une absence d'entretien, au vandalisme et en particulier à un enracinement toujours plus important des communautés adjacentes sur ce site".

Le site web poursuit: "Bien que le comité ait fourni 35 500 dollars d'aide d'urgence pour le site en 2001, une mission d'expertise qui s'était rendue sur le site début 2002 avait réaffirmé la gravité des problèmes rencontrés par ce site archéologique important. Le rapport de cette mission soulignait la nécessité immédiate d'établir une nouvelle zone tampon pour protéger le site, ainsi que l'importance à plus long terme d'une nouvelle législation et d'un plan d'urbanisme global et complet."

Rachida Zadem, directrice de la protection juridique de la propriété culturelle au ministère de la Culture, a déclaré aux journalistes que l'UNESCO avait "confondu les limites du site romain avec les frontières géographiques de la ville de Tipasa". Elle a également déclaré que depuis 2002, "aucune anomalie ni aucun incident n'avait été signalé sur ce site par le Comité du patrimoine de l'humanité".

L'UNESCO a présenté un rapport positif à la fin de sa mission. "Le site de Tipasa ne méritait pas d'être inscrit sur la liste du 'Patrimoine de l'humanité en danger'", a déclaré Mme Zadem, en commentant les efforts faits par le gouvernement pour protéger et préserver les sites et monuments nationaux.

Le site archéologique de Tipasa, situé à environ 60 km à l'est d'Alger, avait été inscrit pour la première fois sur la liste des Sites du patrimoine de l'humanité en 1982.

La ville de Tipasa avait été fondée par les Phéniciens. L'empereur Claudius avait transformé la ville en une colonie militaire romaine. Elle était par la suite devenue un municipium, le second niveau le plus élevé d'une ville romaine.

Les Romains avaient fait de Tipasa une base stratégique pour leur conquête de l'ancienne Algérie. La ville romaine avait été construite sur trois petites collines surplombant la mer.

Les ruines actuelles comprennent la Grande basilique et la Basilique d'Alexandre sur la colline occidentale, la Basilique St Salsa sur la colline orientale, deux cimetières, des thermes, un théâtre, un amphithéâtre, et un nymphaeum.

L'Algérie compte sept sites inscrits au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO. Il s'agit de Tipasa, de la forteresse de Beni-Hammad, de Tassili N'Ajjers, de la casbah (vieille ville) d'Alger, de Djemila, de Timgad, et de la vallée du M'Zab. En 2003, l'Algérie avait présenté une liste d'autres sites à l'UNESCO, qu'elle souhaitait voir classés au rang de patrimoine de l'humanité.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)