Tindouf - Revue de Presse


Tindouf : des spécialistes pour préparer les candidats au Bac



Tindouf : des spécialistes pour préparer les candidats au Bac
Huit inspecteurs de l'Education nationale (I.E.N.) venus d'Alger, les professeurs de terminales et les chargés de l'orientation de la wilaya, des spécialistes en psychologie de la Santé, de la DAS, de la DJS et des Affaires religieuses ont encadré les deux journées de sensibilisation organisées, mardi et mercredi, par la direction de l'Education de la wilaya de Tindouf au profit des candidats au baccalauréat 2012.
Une préparation pédagogique et psychologique. La gestion du stress, les erreurs à éviter, la voie efficace pour la révision sont, entre autres, les différents points abordés dans une ambiance bon enfant qui a permis aux élèves de dire tout ce qu'ils ont sur le c'ur. «C'est dans le cadre du suivi et de l'accompagnement des élèves de terminales et conformément aux directives de l'inspection générale de la pédagogie qu'on a organisé ces journées», a expliqué, lors d'un point de presse, le directeur de l'Education qui a tenu à remercier tous ceux qui ont encadré cette opération et en particulier les inspecteurs qui sont venus spécialement «pour répondre aux préoccupations de nos élèves». «En plus, ces inspecteurs sont, pour la plupart, membres des commissions chargées de la préparation du baccalauréat et, par conséquent, ils leur ont donné une idée sur l'élaboration des questionnaires, sur les techniques de réponses et sur la correction des épreuves», a précisé le D.E.
Il ajoutera que l'intérêt des élèves a été ressenti à travers leurs nombreuses interrogations et à la mine satisfaite qu'ils avaient à la fin de la rencontre. La plupart de ces derniers, qui n'avaient pas encore «digéré» tous les conseils prodigués, ont été unanimes pour dire qu'elle a été bénéfique et n'ont pas raté l'occasion de «s'accrocher» aux inspecteurs. «Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de discuter avec des inspecteurs», lançaient-ils. Cette rencontre, qui est une initiative locale, a été, par ailleurs, très appréciée par les inspecteurs. «C'est une première et on souhaite qu'elle se fasse au niveau d'autres directions. Ce contact direct et inhabituel avec les élèves nous a permis d'apporter des réponses aux questions qui les préoccupent et qu'ils n'ont pas l'occasion d'aborder avec leurs professeurs», dira M.
Dehmas Djamel, IEN d'anglais qui s'est retrouvé animateur lors de la première journée. De son côté, l'IEN de lettres arabes, M. Bara Abdelhafid, considère que ce contact direct leur a permis d'avoir une vision plus claire sur certaines préoccupations des élèves. «On a trouvé des élèves attentifs qui n'ont pas hésité à exposer leurs problèmes en relation avec l'examen et aussi avec la matière, et je pense que les collègues les ont éclairés», dit-il. Pour Mme Derbal Naïma, IEN de français, c'est tout bénéfice pour les candidats : «Cela pourrait donner des résultats satisfaisants tant sur le plan psychologique que pédagogique. Nous avons été à l'écoute des élèves et je pense qu'ils trouveront, dans notre modeste contribution, un appui solide pour aborder cette épreuve». M. Boudoucha Abdelkrim, IEN des sciences sociales, dira : «Cette initiative montre l'intérêt accordé aux candidats du BAC. Cela a permis d'aplanir certains obstacles et on souhaite aux candidats la réussite et à Tindouf d'être une wilaya pionnière dans ce type d'expérience».





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)