Alger - Revue de Presse


TIARET Ça se bouscule aux portes du FLN



Depuis que les états-majors locaux des formations politiques ont mis le pied sur les starting-blocks, la vie politique, longtemps maintenue sous le boisseau, se retrouve comme dopée à quelques encablures de l'échéance du 17 mai prochain. En effet, au milieu d'une désaffection remarquée de tous des Tiaretis, le parti du FLN a sur les bras pas moins de 107 candidats aussi déterminés les uns que les autres à décrocher une «place à Alger». Et selon les dernières informations, la première opération de filtrage a déjà écarté de la course cinquante-quatre candidats à la candidature, en attendant de trancher sur les neufs noms qui vont représenter la wilaya à l'Assemblée populaire nationale. «Les jeunes candidats qui postulent pour la première fois à une place à la chambre basse du Parlement sont les seuls à même d'apporter du neuf à du vieux qui perdure», ironie un citoyen, comme assuré d'une «victoire inattendue des outsiders».  En face, c'est-à-dire au parti du RND, l'ambiance paraît plus sereine et la liste des candidats est déjà ficelée, à la satisfaction générale des militants du parti, susurre-t-on dans les travées du siège du RND à Tiaret. Dans les rangs des autres formations politiques, à l'exemple du Hamas, du Parti des travailleurs ou encore du Parti du renouveau algérien, l'heure est encore aux tractations en coulisses sous l'oeil vigilant des partis concurrents.  Mais de l'avis d'un bon nombre d'observateurs de la chose politique locale, la «surprise» pourrait bien venir des indépendants, à l'image de cette liste conduite par un ex-président d'APW et qui semble créditée de fortes chances de «décrocher la timbale». Les agriculteurs, en rupture de ban des formations politiques traditionnelles, ont décidé eux aussi de faire cavalier seul en présentant leur propre liste, même si le parcours... du combattant est encore long devant eux, puisque chaque liste est tenue de recueillir 4.800 signatures. Au niveau du siège de la wilaya, l'on fait état d'une dizaine de listes indépendantes qui ont retiré les formulaires de candidatures, comme quoi les partis politiques traditionnels auront fort à faire face à une «volonté citoyenne farouche de mettre l'homme qu'il faut à la place qu'il faut», croit mordicus un citoyen qui table sur une victoire écrasante de «sa» liste. Mais qui sait ?




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)