Oran - Théâtre


Théâtre : coup d'envoi à Oran



Donnée jeudi, la «générale» d'une nouvelle pièce intitulée Echaab fek bel wajab, marque le coup d’envoi de la saison théâtrale à Oran. Programmée au Théâtre régional Abdelkader-Alloula, cette pièce est un montage de deux nouvelles, El wajeb el watani et Eechaab fek, traduites par le regretté dramaturge Alloula de l’œuvre du romancier turc Aziz Nessin. La première histoire est celle d'un homme politique qui se retire des affaires pour envisager une retraite paisible dans un village. Mais cette nouvelle vie sera tout à fait autre que celle qu'il convoitait, car il se rend vite compte que la population est composée de policiers déguisés en marchands de légumes, en épiciers, etc. Alors qu'il croyait trouver un refuge tranquille dans cette localité, il est mis sous surveillance et harcelé. Le second tableau se résume aux confidences d'un détenu qui raconte comment, un jour, on a fait appel à lui pour commettre un vol, pour se faire, par la suite, arrêter de manière spectaculaire. Un scénario censé montrer à une délégation étrangère que les services de police fonctionnent parfaitement bien... La mise en scène est signée Djamil Benhamamouche, neveu de Alloula, qui dirige la troupe théâtrale El-Ibdae distribuée dans cette affiche, note-t-on. Une représentation est également programmée pour le ramadan, signale-t-on.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)