Tennis, Les courts de Skikda



Un ancien champion d’Algérie qui devient président d’une ligue, ce n’est pas tellement courant mais ça existe. La preuve en est administrée d’excellente manière par Hocine Younès, un authentique produit du tennis skikdi.

Champion d’Algérie en 1977, plusieurs fois sélectionné en équipe nationale, l’intéressé, âgé de 58 ans, est le président de la ligue de tennis de sa bonne ville natale depuis plusieurs saisons. Il est toujours aussi motivé et décidé « à contribuer activement au développement du tennis dans notre région où les potentialités humaines existent. Le tennis est pratiqué chez nous de longue date. Ce n’est pas un sport que les skikdis viennent seulement de découvrir ». Rencontré récemment au Tennis Club de Bachdjarah, Younès était tout heureux de nous faire part des dernières nouvelles de sa ligue : « Grâce au soutien efficace de notre APC, les travaux de réfection des courts ont été réalisés dans d’excellentes conditions. Nous avons 4 courts en terre battue et 2 en dur. Les meilleurs joueurs et joueuses algériens qui ont pris part aux 3 étapes du circuit national, organisées chez nous, ont été unanimes à louer la qualité des courts. La dotation des étapes a été prise en charge par la wilaya de Skikda. Celle-ci est en voie de régler également le problème des vestiaires du stade du 20 Août 1955, squattés par un indu-occupant. Avec l’aide de la wilaya et de l’APC, qui n’est pas seulement de circonstance, nous pouvons dire que le tennis est en train de trouver sa place dans la région. Quatre sections sont domiciliées dans le stade cité plus haut : Association Beni Malek, Etoile Tennis Skikda, Jeunesse Tennis 21 et Nadi Riadhi Merj Dib. Un petit regret : « Essahel Larbi Ben M’hidi a malheureusement 3 courts en terre battue qui sont à l’abandon. Le stade du 20 Août 1955 n’a malheureusement toujours pas de gestionnaire. »







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)