Chlef - Revue de Presse


Ténès

Vers la fin du calvaire de l?eau La population de la ville côtière de Ténès souffre quotidiennement du manque d?eau potable. Le problème s?accentue en été avec l?afflux considérable des estivants venant de la wilaya et d?autres régions du pays. La commune est approvisionnée essentiellement à partir de la cascade de Traghnia dont le débit est jugé très faible. L?eau emmagasinée n?est distribuée qu?une fois par semaine et de manière insuffisante, selon des habitants. Certains ont souvent recours aux vendeurs du précieux liquide ramené par citernes de cette même source située à plusieurs kilomètres de la ville. D?autres, malgré eux, utilisent l?eau saumâtre puisée des forages réalisés dans la région, moyennant toujours une somme d?argent. La même situation est vécue dans les autres localités côtières telles que Sidi Abderrahmane, El Marsa, El Guelta, Oued Goussine et Beni Haoua. Elle est due, selon des spécialistes, à l?absence de ressources hydriques mobilisables dans cette partie de la wilaya, ce qui a amené les autorités locales à se pencher sérieusement sur ce problème crucial. Concrètement, cela s?est traduit par le lancement d?un important projet d?alimentation en eau potable d?une grande partie de la région nord qui va de Chettia, à la limite avec Chlef, jusqu?à El Guelta, à l?extrémité ouest du littoral. Il porte sur le transfert des eaux du barrage de Sidi Yacoub, au sud-ouest du chef-lieu de wilaya, à travers un réseau de 110 kilomètres. quatre entreprises pour un projet Les travaux de réalisation confiés à quatre entreprises spécialisées, dont deux étrangères, ont atteint un degré d?avancement appréciable, avons-nous constaté sur place. Les canalisations sont aux portes de Sidi Akkacha, à cinq kilomètres au sud de Ténès. Le déplacement à plusieurs reprises, sur les lieux, du secrétaire général du ministère de l?Hydraulique et du wali de Chlef, est révélateur de l?intérêt accordé à ce dossier. Si tout va bien, la mise en service du projet à Ténès interviendra en novembre prochain, selon le calendrier de réception établi par l?agence nationale des barrages qui chapeaute le projet. Signalons qu?une première localité du couloir, en l?occurrence Chettia, est déjà approvisionnée à partir de cet ouvrage, depuis juin dernier. Le reste du littoral ouest sera, quant à lui, raccordé au niveau de distribution avant l?été 2005, selon les prévisions officielles. Outre la fin des souffrances qu?endure la population locale, cette opération contribuera, sans aucun doute, au développement de la région, particulièrement au tourisme qui demeure l?un de ses atouts majeur




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)