Algérie - Pêche


Tenès, De nombreux projets pour le développement du port



Plusieurs projets liés au secteur de la pêche dans la wilaya de Chlef ont été identifiés et feront incessamment l’objet d’un appel d’offres national et international. Ces projets concernant différentes activités liées à la pêche sont proposés à l’investissement et cibleraient les trois ports que compte la wilaya de Chlef, à savoir les ports de Ténès, de Béni Haoua et de la Marsa.

Toutefois, le port de pêche de Ténès de par sa situation stratégique et ses capacités d’accueil bénéficiera du plus grand nombre de projets. En effet, ce port situé au pied du Cap Ténès et qui était déjà utilisé comme comptoir d’échange commercial par les Phéniciens devra être équipé d’une halle à marée, d’une fabrique de glace, d’un entrepôt frigorifique, d’un atelier de réparation navale ainsi que des équipements de levage et de halage. Cependant, le port de Ténès conçu pour abriter une soixantaine d’unités de pêche entre chalutiers, sardiniers et petits métiers accueille actuellement plus de 80 embarcations enregistrant ainsi un déficit en postes d’accostage au niveau des quais. A ce sujet, il est prévu la construction de plusieurs appontements et de corps-morts.

Quant au port de Béni Haoua, où l’on dénombre 15 unités de pêche de type sardinier et petits métiers et une soixantaine de petites embarcations acquises dans le cadre du programme de solidarité en faveur de jeunes marins, les travaux à réaliser porteront notamment sur le dragage du port pour atteindre la profondeur requise, à savoir 3,5 mètres, la construction d’une station de carburant, d’une halle à marée, d’une chambre froide et d’une fabrique de glace.

Selon M. Ayad Ali, directeur général de l’entreprise de gestion des ports et abris de pêche de Ténès, plusieurs entreprises étrangères notamment américaines, coréennes, émiraties, tunisiennes, ont soumissionné pour ces projets initiés principalement pour le développement des ports de pêche. Notre interlocuteur insistera sur le fait que ces réalisations qui verront le jour dans un avenir proche au port de Ténès permettront sans aucun doute une redynamisation du secteur de la pêche par une augmentation de la production de poisson estimée en 2005 à 4.850 tonnes de poisson bleu, 310 t de poisson blanc et 140 t de crustacés.

Quant au port de la Marsa, il faut souligner que cet ouvrage qui a reçu la visite du président de la République est en cours de construction et le taux d’avancement des travaux avoisinerait les 75 %. Cette infrastructure devra accueillir 120 unités de pêche.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)