Algérie - Revue de Presse


Télévision par satellite

Ecran noir sur TPS scrambled Le bouquet français de Télévision par satellite TPS vient de frapper fort en lançant une opération antipiratage qui a laissé sur le carreau « ses » millions d?abonnés en Algérie. Depuis mardi dernier, le signal satellite du bouquet détenu par les chaînes de télévision françaises, TF1 et M6 ne peut plus être décrypté par les décodeurs numériques (à cartes ou flashables) disponibles chez la plupart des usagers algériens. A tel point que les inconditionnels du sport, de l?info, du cinéma et autres films olé olé se sont rabattus sur leurs vieux décodeurs analogiques - du moins pour ceux qui ont eu la paresse de les garder. Habitués à aller charger leurs cartes pirates (Silver) chaque mois chez les revendeurs de matériels TV/HI-FI pour la modique somme de 50 DA, « les abonnés » algériens devront se rendre à l?évidence : TPS qui vient d?adopter le système de cryptage Viaccess 2 ne leur laisse que la possibilité de se rabattre sur les cartes officielles. Avec l?expérience du bouquet Canal Satellite, tout porte à croire qu?il est inutile d?attendre que les pirates (qui sont d?ailleurs encouragés et soutenus financièrement par les fabricants asiatiques de terminaux numériques) mettent les clés d?accès sur Internet. Contactée par El Watan, l?attachée de presse de TPS se dit « étonnée » que le changement de système de cryptage ait posé problème en Algérie, car « comme vous le savez, TPS n?est commercialisé que sur le territoire français », affirme-t-elle. Pour le bouquet français qui, pour des raisons de droits de diffusion sportifs et cinématographiques, ne vend ses abonnements qu?en France, « les abonnés algériens » n?existent donc pas. Les cartes disponibles en Algérie ont « de toute évidence, fait l?objet de mesures antipiratages ayant occasionné une interruption du signal de réception » confirme l?attachée de presse de TPS, sans donner plus de précision sur ces mesures. Cartes officielles Les revendeurs de cartes officielles se frottent déjà les mains. « J?ai vendu en 2 jours une centaine de cartes TPS officielles, l?équivalent du volume de ventes d?une année depuis l?apparition des cartes pirates », affirme un fournisseur qui distribue pour la majorité des revendeurs algérois et dans certaines villes. Ce « grossiste » se frotte déjà les mains en pensant certainement à la belle époque, avant l?apparition des cartes pirates, où il écoulait près de 900 cartes par année. Pour ce distributeur qui n?est pas lié contractuellement à TPS qui n?a pas le droit de vendre en Algérie, « ceux qui ont acheté des terminaux numériques qui ne sont pas équipés de possibilité de rajout de carte PMCIA n?ont qu?à accepter de ne plus voir les chaînes du bouquet TPS. Il est inutile d?attendre un hypothétique flashage. » Il ne faut pas se leurrer, suggère-t-il, les cartes Silver qui sont cédées, ces jours-ci, par certains escrocs à près de 3000 DA ne permettent l?accès qu?à quelques chaînes TPS appelées à disparaître dans les jours qui viennent. Actuellement, les cartes TPS officielles qui arrivent sur le marché algérien sont cédées entre 29 000 et 32 000 pour l?abonnement d?une année à la formule Initial (sans cinéma...) et entre 61 000 et 65 000 pour la carte TPS Integral.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)