Alger - Revue de Presse


TELEPHONIE SUR INTERNET Feu vert dans une semaine



L'Algérie compte,aujourd'hui, pour les trois opérateurs de téléphonie mobile (Orascom TélécomAlgérie, Wataniya Télécom Algérie et Mobilis) 21 millions d'abonnés. C'est cequ'a affirmé hier, le ministre de la Poste et des Technologies de l'Informationet de la Communication, Boudjemaâ Haïchour, en marge d'un séminaire régionalsur le protocole Internet / VoIP, tenu à l'Hôtel Hilton. Le ministre a précisé, devant des expertsvenus de 20 pays arabes, que 7 Algériens sur 10 ont aujourd'hui un téléphonemobile, ajoutant que son secteur est aujourd'hui totalement disposé àdévelopper et à généraliser l'Internet, notamment «le téléphone par Internet»,appelé VoIP (Voice Over Internet).  Boudjemaâ Haïchour a annoncé la levéeprochaine de la suspension d'octroi des autorisations pour les opérateursdésirant investir le créneau du téléphone par Internet. Le président del'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), MohamedBelfodil, a indiqué dans ce sens que l'expert qui a été chargé de faire uneétude sur la VoIP a fini son travail, et l'expertise sera remise au conseil del'ARPT dans les jours qui viennent pour qu'une décision de levée de lasuspension soit rendue publique dans une semaine. Pour rappel, l'ARPT avait suspendu l'octroides autorisations pour la VoIP depuis six mois, après avoir autorisé, dans unpremier temps, 11 opérateurs à activer dans ce créneau, une année auparavant.  Interrogé sur les raisons du gel d'octroi desautorisations, Mohamed Belfodil répond que l'ARPT avait décidé de faire uneétude d'évaluation sur les perspectives d'évolution de cette activité sur lemarché des télécommunications pour mieux l'organiser. Les responsables du secteur de latélécommunication veulent aller plus loin en développant également le GSM detroisième génération (G3). Selon toute vraisemblance, le développement du G3est en phase de pré-lancement puisque le département de Haïchour et l'ARPT sontdéjà en contact avec les trois opérateurs de téléphonie pour l'introduction duG3 et l'octroi des licences sera probablement effectif d'ici trois mois.  Le ministre a indiqué que le développement deces nouveaux services dépend toujours de la volonté et des moyens qui sont à ladisposition des opérateurs, puisque l'installation des services du G3 exige ledéploiement d'un nouveau réseau physique, «c'est un énorme investissement»,a-t-il précisé. Et sur les dernières déclarations de Lacom,accusant l'ARPT d'être discriminatoire à son égard et que l'autorité derégulation «préfère» l'opérateur historique, le président de l'ARPT acatégoriquement nié qu'il y ait un différend qui oppose son agence à Lacom ouencore qu'il y ait discrimination. Il a toutefois déclaré que Lacom a de petitsproblèmes que l'ARPT essaye de régler. En ce qui concerne l'ouverture ducapital d'Algérie Télécom, Haïchour a déclaré que le dossier a été déposé endécembre 2006 au niveau du gouvernement qui doit décider.  Enfin, le séminaire auquel ont pris part unevingtaine de pays arabes et qui se poursuit aujourd'hui, a pour objectif, selonle ministre, d'échanger les expériences et d'évaluer l'évolution du marché dela télécommunication et Internet par la VoIP dans le monde arabe. Lesparticipants chercheront ainsi des moyens techniques pour des échanges afin derépondre aux besoins locaux en matière de télécommunications dans le mondearabe et, pourquoi pas, la possibilité de pénétrer davantage le marché mondial.Cette rencontre sera suivie d'une réunion de deux jours, demain etaprès-demain, du Conseil des ministres arabes des Télécommunications, etqu'abrite Alger pour la première fois.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)