Algérie - Télécommunication


TELEPHONIE MOBILE, Nokia mise sur le marché algérien



« On veut investir en Algérie pour être plus proche du consommateur et comprendre ses besoins », affirme Fadi Rouhana, responsable de la clientèle et des opérations de marché de Nokia pour la région Afrique du Nord, lors du lancement de la collection « L’Amour » lundi soir à Alger.

 L’inauguration officielle d’un bureau de Nokia à Alger « ne s’aurait tarder » (dans quelques semaines tout au plus), nous affirme M. Rouhana. « Mais Nokia active en Algérie depuis plus d’une année », rassure-t-il. « Elle travaille avec quatre agences (sociétés) 100% algériennes, qui s’occupent entre autres de la distribution et des statistiques» (des ventes et des études de marché, ndlr).

 Tout en s’abstenant de donner des chiffres précis, le responsable de la clientèle et des opérations de marché de Nokia pour la région Afrique du Nord affirme que le montant des investissements tourne autour de « plusieurs millions de dollars ». Le marché algérien du téléphone portable est qualifié de « très important. C’est un des marchés leaders dans la région du monde arabe. Il est comparable à celui de l’Egypte », malgré la grande différence de populations. En tout cas, « Nokia domine de loin le marché des téléphones portables en Algérie, dans les pays arabes et dans le monde (35% de part de marché mondial) », affirme M. Rouhana. « Notre place dans le monde arabe s’explique aussi par le fait que Nokia a été le premier à introduire le clavier arabe dans les téléphones portables, mais également des logiciels qui donnent l’heure de la prière et la direction de la Qibla », ajoute notre interlocuteur. Nokia dit vouloir « comprendre les besoins du marché en Algérie ». Le consommateur algérien, « soucieux de son image », s’intéresse, tout autant que le consommateur occidental, « au style du mobile qui reflète sa personnalité », croit-on chez Nokia Afrique du Nord. C’est ce qui explique le lancement de cette nouvelle gamme de trois téléphones mobiles (Nokia 7360, 7370 et 7380) sur le marché algérien, « une collection qui mêle des aspects millésime et de l’artisanat ainsi que des matériaux (ambre, céramique, turquoise, soie et émail), des couleurs et des motifs naturels ».






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)