Alger - Revue de Presse


TAYEB LOUH Le nouveau code du travail entrera en vigueur fin 2008



Lors d'une tournée effectuée, hier, dans l'Algérois qui l'a conduitprincipalement dans la localité de Chéraga où il a inauguré une nouvelle agencede paiement pour retraités, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale,M. Tayeb Louh a indiqué que le projet du nouveau code du travail entrera envigueur, fin 2008. En même temps que la nouvelle grille des salaires et desstatuts particuliers. Il précisera que le texte qui sera promulgué durantl'année 2007 prévoit plus de 600 articles. Une commission technique composéedes représentants de ses services est en train de plancher sur le projet quipromet de «cadrer les législations algériennes du travail avec celles envigueur dans le bassin méditerranéen. Et se fixe comme objectif de contribuer àla lutte contre le chômage et à la création de nouveaux postes d'emploi.Plusieurs dossiers sensibles y trouveront leur épilogue, dans ce sillage, àl'image de la question de la contractualisation et l'article controversé 87bis, inhérent au salaire minimum garanti. Chemin faisant, le ministrecontestera le taux des travailleurs non déclarés à la sécurité sociale, avancérécemment par l'ONS (office national des statistiques), 53,3%, pour le situerplutôt à pas plus de 27% . Tayeb Louh estime que son taux est le plus proche dela réalité car il est le résultat de vérifications effectuées sur le terrain, àl'en croire. Mû par le souci apparent de minimiser le phénomène, il dira que letravail au noir s'est incrusté dans toutes les économies, y compris dans cellesde pays développés. En Algérie, le ministre a considéré que ce sont les genslésés dans leurs droits qui doivent se manifester en refusant de se confinerdans la précarité. Il annoncera, d'autre part, qu'un décret exécutif de natureà encourager les investisseurs à créer plus d'emplois, sera promulguéincessamment en application des mesures contenues dans la loi de finances 2007,relatives à l'allègement des charges fiscales des employeurs. Quant àl'inauguration de l'agence de paiement pour retraités et celle qui le serabientôt à El-Harrach, elle procède, selon les explications du ministre, d'unprogramme de décentralisation des services de gestion des pensionnaires de laretraite. La capitale compte 256.248 retraités. Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale a également visitél'office national d'appareillage pour personnes handicapées (ONAAPH), sis àBachadjarah, où il a inauguré un atelier de fabrication de corsets et demotilos, le nouveau produit de l'ONNAPH.Au sujet de la carte magnétique «Chiffa» dont la finalité est defaciliter les opérations de remboursement des assurés sociaux, le ministre duTravail et de la Sécurité sociale, a confirmé son lancement, à partir du 19avril, au niveau de cinq wilayas. Cette opération qui consiste à mettre aupoint un système de gestion informatisée des fichiers de la Caisse nationaled'assurance sociale (CNAS) concernera, dans une première étape, les wilayas deMédéa, Boumerdès, Annaba, Oum El-Bouaghi et Tlemcen. Un centre payeur pilotesera ouvert à Mohammadia, à Alger, avant la fin de cette année. L'utilisationde la carte magnétique procède du plan de modernisation des prestations, unemeilleure maîtrise des coûts de remboursement des soins, la création d'unebanque et la facilitation des procédures de remboursement au profit desassurés.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)