Algérie - A la une

Tamelaka : les citoyens investissent la rue Bel Abes : les autres articles


Les protestataires ont observé un rassemblement avant de procéder à la fermeture de la RN 13 pour dénoncer l'absence de structures
publiques dans leur localité.
Les habitants de la localité de Tamelaka, à 80 kilomètres au Sud de la ville de Sidi Bel-Abbès, sont revenus à la charge cette semaine pour réclamer une prise en charge effective de leurs problèmes. Et leur seul et unique moyen de le démontrer demeure la rue. Deux semaines après avoir protesté contre l'absence de structures publiques (bureau de poste, annexe de l'APC, etc.) dans leur localité, ils se sont de nouveau rassemblés à l'entrée de cette localité avant de procéder à la fermeture de la RN 13. A cela s'ajoutent l'état de délabrement avancé de la RN 13 et l'enclavement dont souffre encore aujourd'hui Tamelaka.
«Nous vivons un véritable calvaire, été comme hiver, avec tous les désagréments que cause la dégradation de la RN 13. Nous avons demandé le minimum de commodités, mais nous n'avons eu en retour que des promesses, lesquelles n'ont jamais été tenues», dénoncent les protestataires. Ces derniers affirment que leurs nombreuses doléances auprès des responsables de la commune et de la wilaya se sont révélées vaines. Selon un élu de la commune de Dhaya, dont dépend Tamelka, les habitants de cette localité ne comptent pas d'ailleurs lâcher prise pour inciter les responsables à répondre favorablement à leur demande.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X
Notre page facebook