Algérie - Revue de Presse


Suite à la liquidation d?Union Bank

12 000 tonnes de poissons de pertes La société mixte algéro-mauritanienne des pêches (ALMAP) ne pêchera plus au large de la Mauritanie. Les fameux 12 000 tonnes de poissons mauritaniens promis pour le marché algérien ne seront plus sur les étals. Les activités de cette société qui étaient gelées depuis 10 ans et qui allaient être reprises, sont encore à l?arrêt. Union Pêche, filiale d?Union Bank en liquidation, qui a exporté de la crevette royale vers l?Union européenne, assurant des rentrées en devises équivalant à 10 millions de DA/mois, ne fonctionne plus. Cette doyenne des banques privées algériennes, créée en 1995, n?a pas pu échapper au « séisme qui a secoué la place financière algérienne » et dont les répliques se font de plus en plus sentir. Le capital de la société ALMAP a été ouvert à Union Pêche. Pour concrétiser ces engagements, un contrat de management a été élaboré au mois de novembre 2002. Ce contrat prévoit la réhabilitation de l?outil de production, la mise aux normes internationales de la société mauritanienne, la préservation de cet outil de coopération et, tout particulièrement, l?approvisionnement du marché algérien en produits de pêche de Mauritanie. Un marché qui réceptionnait quelque 12 000 tonnes de poissons par an toutes espèces confondues. Union Pêche a injecté 1,4 million de dollars US pour la relance d?ALMAP. De l?argent qui ne servira pas, en fin de compte, à manger du poisson mauritanien.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)