Constantine - Revue de Presse


SUICIDES À CONSTANTINE



Des chiffres alarmants Edifiés à la base pour servir de trait d?union entre les deux contrées scindées par les gorges du Rhumel ou pour conjurer l?aspect vertigineux du Vieux-Rocher, les ponts de Constantine, dont le retentissement flatteur n?a pas pris une ride, semblent avoir acquis, au-delà d?un attrait touristique incontestable, une vocation plutôt lugubre qui s?affirme au fil du temps et au rythme de la dégradation de la vie sociale. En effet, il faut dire que la quasi-totalité des suicides enregistrés se fait par l?entremise des culminantes constructions. Un flash-back étayé de statistiques fournies par les services de la Protection civile révèle qu?« au cours de l?année 2002, près de 30 personnes ont enjambé le parapet du pont suspendu de Sidi M?cid ou encore celui de la passerelle Mellah Slimane (l?Ascenseur). Les rares survivants près d?une dizaine de miraculés n?en sortiront pas indemnes et resteront en majorité handicapés physiques ou... mentaux ! » La même source fait état de « 24 tentatives de suicide via les ponts en 2003 faisant 4 morts et 20 blessés graves. La plupart des victimes étaient de sexe masculin, leur âge va de 14 à 57 ans et certaines présentaient de sérieux troubles psychiques. » Par ailleurs, il faut dire que ces listes ne sont pas exhaustives, compte tenu des nombreux cas de suicide non signalés et de ce fait non recensés. Car l?intervention des services de la Protection civile est généralement sollicitée dans des circonstances extrêmes, notamment lorsque les victimes se retrouvent dans des postures inaccessibles et requièrent des aptitudes et des équipements spécifiques. La nette augmentation des suicides est désormais avérée à Constantine. D?ailleurs les chiffres préliminaires de cette année 2004 en sont la preuve, même si « l?instrument » n?est pas toujours un des ponts de la ville. En effet, du début janvier jusqu?à la fin mai, les services de la Protection civile sont déjà intervenus dans 18 tentatives de suicide qui se sont soldées par douze morts... et ça continue puisque la dernière victime en date a été retrouvée le 6 juillet à la cité El Guemmas. Le suicidé S. S., qui avait 30 ans, a mis fin à ses jours en se pendant à un arbre.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)