Annaba - Revue de Presse


Spéculation commerciale

La cote d?alerte à Annaba Durant la période estivale, les commerces en tous genres se multiplient. Tout se vend, s?achète et se loue à des prix appliqués le plus souvent à la tête du client. Dans ce registre, les restaurateurs, fast-foods, crémeries et hôteliers ont la partie belle devant le rush incessant des estivants, vacanciers et touristes. Ces derniers jours, les prix des produits et des nuitées dans certains locaux commerciaux et hôtels frisent l?indécence. Les prestations de service et l?hygiène sont inexistants particulièrement sur les plages. Une situation que tente d?éradiquer la direction de la concurrence et des prix (DCP) de la wilaya de Annaba. Elle a lancé sur le terrain plusieurs de ses brigades composées d?inspecteurs contrôleurs. Les statistiques établies par cette direction pour le seul mois de juin 2004 sont révélatrices. Elles font ressortir une spéculation effrénée et de sérieux risques de maladies à transmission hydrique pour les consommateurs. Cent onze infractions ont déjà été enregistrées. Cinq locaux commerciaux entre pâtisseries, fast-foods, restaurants et chambres froides ont fait l?objet d?une décision de fermeture. Les résultats d?analyse établis par le laboratoire de la DCP font apparaître un total mépris des normes d?hygiène et une fraude caractérisée dans la qualité des produits commercialisés. Dans le domaine des produits avariés ou atteints de péremption mis en vente, les mêmes brigades ont procédé à la saisie de 306 kg de viandes rouge, blanche et autres produits de la mer impropres à la consommation. Plusieurs centaines de boîtes de sardine conditionnée, thon..., 177 kg entre viande hachée, merguez, diverses sucreries, pâtes alimentaires et dattes ont fait l?objet de destruction. Il reste néanmoins que les citoyens s?inquiètent de la prolifération de chambres froides ou prétendues comme telles qui activent clandestinement. C?est le cas de l?une d?entre elles spécialisée dans le conditionnement du poisson. Implantée dans l?entre-sol d?une habitation de la cité Gassiot à proximité du château en ruine, cette chambre froide incommode les habitants par la puanteur insoutenable qu?elle dégage.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)