Algérie - Revue de Presse


Sonatrach-agences japonaises



Signature de deux accords-cadres Deux accords-cadres ont été signés hier entre la compagnie nationale pétrolière Sonatrach, d?une part, et la Japan Bank for International Coopération (JBIC) et la Nippon Export and Investment Insurance (NEXI), d?autre part. Celui signé avec la JBIC porte sur le financement de plusieurs contrats commerciaux avec des entreprises japonaises retenues à l?issue de la procédure d?appel d?offres pour l?acquisition d?équipements ou pour des prestations de services. Le montant global de ce contrat est de 550 millions de dollars. Cette somme porte ainsi à 5,5 milliards de dollars le volume global des ressources financières accordées par les banques internationales à Sonatrach. Les modalités générales de financement de chaque contrat conclu avec une entreprise japonaise sont également incluses dans cet accord. La JBIC, qui est une agence gouvernementale chargée du financement des exportations japonaises, ne participe qu?à hauteur de 60% dans les crédits alloués. Le reste du montant, soit 40%, sera complété par des banques commerciales nippones, a-t-on précisé. La JBIC sera aussi partie prenante dans le financement d?une usine de gaz naturel à Arzew. Pour ce qui est de l?accord-cadre signé avec la NEXI, celle-ci s?engage à couvrir la part des banques commerciales dans le financement des contrats. La NEXI est une agence d?assurance qui garantit les organismes financiers et les exportateurs japonais contre les risques de non-paiement. Elle est l?équivalente de l?organisme français la Coface, a fait remarquer son vice-président-directeur général, Yuko Kitazume. Elle a été associée par le passé à 26 projets de Sonatrach. Ces deux contrats-cadres sont l?aboutissement de deux années de négociations, indique-t-on. Sonatrach a déjà signé 15 accords avec des banques européennes et américaines. Tous ces accords, ceux d?aujourd?hui compris, entrent dans le cadre du financement du programme de développement quinquennal de l?entreprise algérienne qui a été amorcé courant 2004. Selon Ali Rezaiguia, directeur exécutif finances au sein de Sonatrach, des discussions sont en cours avec la Banque européenne d?investissement (BEI) pour le financement de projets d?investissement inscrits dans ce programme. Le programme de développement quinquennal de Sonatrach a été entamé au cours de cet exercice et nécessite des moyens financiers de l?ordre de 21 milliards de dollars, dont 13 milliards représentent la quote-part de Sonatrach et de ses associés.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)