Algérie - Revue de Presse


SNTE



Le congrès de toutes les incertitudes Le congrès du Syndicat national des travailleurs de l?éducation (SNTE), prévu pour aujourd?hui et auquel a appelé la commission de gestion et de préparation du congrès national du syndicat, est déclaré, d?ores et déjà, nul et non avenu par Dridi en sa qualité de président du SNTE. En effet, Dridi, s?appuyant sur la décision du tribunal de Sidi M?hamed délibérée le 6 décembre 2003 et qui lui rétablit sa légitimité à la tête du syndicat, souligne que son mandat de président demeure en vigueur jusqu?au 15 octobre 2004. Aussi, il indique que ladite commission présidée par Selouani et qui prépare ce congrès ne figure pas dans le règlement intérieur du syndicat. Dans ce sens, Dridi s?interroge : « Sur quelle base Selouani a décidé de cette date et signé le retrait de confiance du 4 juillet 2004 à mon encontre ? » Selon lui, l?affaire, qui l?oppose à Benoui, a été tranchée par la justice et que ce dernier n?a rien à voir aujourd?hui dans le conflit. « Il est sorti par la porte, il veut maintenat revenir par la fenêtre », relève Dridi en faisant allusion au congrès d?aujourd?hui que prépare Benoui par le biais de Selouani. A ce propos, il précise que toutes les résolutions ayant émané durant le mandat de Benoui sont annulées par la justice. Plus loin encore, Dridi exige de Benoui de lui présenter le bilan moral et financier à compter du 1er février 2001. Pour ce qui est de Boudjenah, investi de la présidence de la SNTE lors du congrès extraordinaire du 25 juin 2003, Dridi, reconnaissant la situation exceptionnelle où se trouve le syndicat, affirme que le contentieux sera réglé incessamment entre lui et Boudjenah en recourant aux textes qui régissent le SNTE. L?urgent, demande Dridi, il faut qu?ils évacuent le siège du syndicat et cessent leurs activités en attendant de trouver une issue à cette impasse. S?agissant, justement, du congrès envisagé pour aujourd?hui au siège du SNTE, il dira que la DGSN a été avisée en vue d?empêcher l?organisation du congrès. « S?ils tiennent leur congrès, ça sera le pourrissement de la situation », avertit Dridi.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)