Algérie - Revue de Presse


Situation du secteur sanitaire à Tipaza



Les reproches de Amar Tou Koléa, Fouka, Bou Ismaïl, Gouraya, Sidi Ghilès, Cherchel, Hadjout, Tipaza, tel était l?itinéraire emprunté par le ministre de la Santé, Amar Tou, pour s?enquérir et s?imprégner des difficultés rencontrées par les infrastructures sanitaires de son département ministériel. Tipaza est donc la 40e wilaya visitée ce vendredi par le membre du gouvernement. Les autorisations de programme (AP) sont consommées et les chantiers se trouvent aujourd?hui à l?arrêt, en instance de financement pour leur achèvement et leur équipement. A titre d?exemple, les Urgences médicochirurgicale (UMC) de Koléa et Tipaza, ainsi que le service de maternité et celui de chirurgie intégrée de Gouraya attendent l?arrivée des fonds pour se relancer. Les demandes de réévaluation de ces chantiers pour un montant global de 290 millions de dinars ont été expédiées à la tutelle, mais le ministre semble ignorer la situation en raison de l?absence de communication. D?ailleurs, il n?a pas manqué de faire des reproches à ses proches collaborateurs, qui détiennent des informations qui ne reflètent pas la réalité du terrain. « Sortez sur le terrain pour contrôler ces projets », lance-t-il. En dépit des chiffres annoncés par Amar Tou, les efforts pour le renforcement des structures en moyens humains sont insignifiants. M. Tou a mis l?accent sur une gestion saine et efficace au sein des établissements sanitaires en vue de les rentabiliser ; la contractualisation ; insistant sur la définition des fondements de la réforme dans son secteur, qui ne se limite pas à l?humanisation. Il reste beaucoup à faire pour arriver à assurer un pourcentage de couverture sociale appréciable, car le marché informel qui représente un taux non négligeable doit également cotiser pour intégrer l?assurance sociale et permettre à l?Etat de prendre en charge uniquement les familles démunies. Le ministre de la Santé n?a pas dissimulé sa colère lors de son passage dans les services de certains hôpitaux. C?est une cascade de remarques qui a été faite à certains gestionnaires. « L?Algérie traverse une situation exceptionnelle », déclare-t-il. « Il faut arriver à densifier la wilaya de Tipaza en différentes structures pour achever la carte sanitaire sans accuser de retard, car l?arrêt des chantiers engendrera des problèmes d?ordre financier », enchaîne-t-il. La wilaya de Tipaza est pourvue actuellement de 151 médecins spécialistes. Le problème des prises en charge des insuffisants mentaux, des toxicomanes et des malentendants a été évoqué par les médecins spécialistes. A l?issue de sa visite marathon, une séance de travail présidée par M. Tou a réuni l?ensemble des cadres du secteur sanitaire de la wilaya de Tipaza avec les proches collaborateurs du ministre, en présence du wali de Tipaza, au siège de la wilaya, pour prendre les décisions appropriées et mettre fin aux incohérences et à l?absence de coordination entre le ministère de la Santé et sa structure décentralisée de Tipaza, relevées lors de cette visite d?inspection, qui sont à l?origine du blocage enregistré dans les projets inscrits. Une séance de travail destinée à trouver les solutions, en vue de renforcer les capacités d?accueil des malades dans l?immédiat et, à moyen terme, mettre à niveau le secteur de la santé pour répondre aux préoccupations futures des populations de cette wilaya côtière et limitrophe avec celles d?Alger et de Blida.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)