Tlemcen - Routes


SIDI EL ABDELLI : UNE ROUTE POUR COMBATTRE L’OUBLI



La promotion du milieu rural est la priorité des priorités des élus de la commune
de Sidi El Abdelli, qui se trouve à une trentaine de kilomètres de Tlemcen.
Elle fait partie intégrante des plaines et des plateaux intérieurs de la région.


Sidi El Abdelli, anciennement connu sous le nom de pont de l’Isser, domine toute la plaine qui s’étend au sud jusqu’au pied des monts de Tlemcen. Par le passé, c’était un passage obligé pour se rendre à Oran, via Aïn Témouchent.

Le village fut de tout temps un carrefour d’échange incontournable et une halte obligatoire pour les paysans. La région se distingue par un relief majestueux forme de plateaux, entailles par les Oueds et les ravins, qui les ont façonné au fil des temps en montagnes séparées par de larges vallées. La commune dispose de nombreuses richesses avec notamment la station thermale, dont la source intarissable attire encore les curistes.

Actuellement, la principale préoccupation de l’assemblée populaire communale, réside fortement dans la manière à entreprendre pour sortir Sidi El Abdelli de l’enclavement dans lequel elle se trouve. Si effectivement la région possède de nombreuses ressources, elle se heurte à un problème de communication routière considérable. Les échanges commerciaux, essentiellement pour les produits agricoles sont ralenties, en raison d’une route adéquate favorisant indéniablement l’essor de la région.

Si les orientations des élus dans le domaine de l’aménagement de Sidi El Abdelli convergent vers un objectif principal, celui de la promotion de l’activité agricole, cette vision dépend en effet des conditions d’acheminement et de transport des éventuelles productions, l’absence même d’infrastructure routière hypothèque lourdement tous programme d’investissement.

Aussi, l’APC de Sidi El Abdelli envisage sérieusement de défendre l’idée de l’aménagement d’une route, un projet qui permettra à la commune d’être accessible aux automobilistes et aux camions semi-remorques se qui impliquera pour la région plus de contacts et d’échanges pour la population, notamment les paysans et les commerçants et la prise en charge des chargements et des livraisons de tous les produits.

Actuellement, sur le plan routier la commune de Sidi El Abdelli ne dispose que de chemins de wilaya datant de l’époque coloniale. Assurant tant bien que mal une liaison délicate et dangereuse avec Tlemcen, ces chemins sinueux pour la plus part, sont dans un état déplorable.

Les élus locaux envisagent la réhabilitation du chemin de la wilaya CW53 reliant Sidi El Abdelli à Tlemcen, chef de wilaya par l’intermédiaire de la route nationale RN2.

L’APC souhaite voir l’inscription de cette opération dans un cadre tout à fait exceptionnel et urgent, en raison des caractéristiques du chemin actuel tout à fait inadaptées aux types de véhicules desservant la localité.

C’est sur l’aménagement de ce chemin que repose en fait le support de la politique d’aménagement et de développement de la commune de Sidi El Abdelli, qui dispose de nombreux atouts tels que la fertilité des terres et leur haut rendement ainsi que la disponibilité de ressources hydriques conséquente favorisant sans aucun doute un essor rapide et certain.

Aujourd’hui, les élus et la population de la commune de SIDI El Abdelli ont de quoi être ravis. Leurs doléances ont été entendues et le projet de réhabilitation du chemin de la Wilaya CW53 vient d’être inscrit au plan pour l’an 2000. Le chemin CW 53 est situé dans un relief accidenté avec un terrain sinueux.

La trace actuelle ne répondant plus aux normes d’un chemin de Wilaya, se caractérise par une insuffisance du gabarit de la chaussée et présente des courbes très prononcées. Les travaux de la réhabilitation et de renforcement seront réalisés sur 23 kilomètres. Ils consisteront à élargir la chaussée et corriger le profil dans sa longueur. Le système d’assainissement sera amélioré et les carrefours actuels seront également aménagés de nouveau.

Le coût du projet s’élèverait à 200.000.000 DA avec un délai de réalisation de trois années (36 mois). Il est certain que l’impact socio-économique sur la région de Sidi El Abdelli, mais également sur les communes avoisinantes y compris Tlemcen sera important. La nouvelle route permettra de garantir la sécurité des usagers, d’améliorer le niveau de service et en contribuant au développement de la région à vocation agricole.

En effet, le potentiel agricole de la commune est évalué à 16.660 HA, soit 73% de la superficie totale. Ce potentiel est exploité en majorité en sec et seul 720 HA reçoivent une irrigation continue. Les céréales et les légumes secs occupent une grande partie de S.A.U (surface agricole utile), suivies des cultures maraîchères et de l’arboriculture fruitière.

Les meilleurs rendements enregistrés durant les dernières années concernent les (45 quintaux/HA) et la pomme de terre (200qx/HA). Le plan d’action 1999 de Sidi El Abdelli prévoit pour ce secteur le développement des cultures maraîchères ainsi que celui du cheptel par la construction et la réhabilitation des étables, des bergers.

Sidi El Abdelli, pays de rêve avec la poésie sauvage de sa nature et Aïn Tekbalet sa source fraîche et limpide sanctifiée par la mort de Sidi Boumediene, ne saurait sombrer dans l’oubli et l’indifférence pour peu que les moyens soient mobilisés pour un véritable désenclavement de la commune et de ses habitants.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 1166
Posté par : fadhel el abdelli
Profession : maitre de conférences
Ville : reims
Date : 15/04/2008
Message : Merci pour toutes ces informations. J'avoue qu'ayant le même nom que cette collectivité territoriale, j'aimerais en connaître l'origine et l'histoire de ce Sidi Abdelli. Je suis d'origine tunisoise et voudrais connaître les liens et les rapports.