Sétif - Enseignement à distance


Sétif, Engouement pour enseignement à distance, Une expérience concluante



Il n’est guère plus surprenant d’observer l’interminable file d’attente près des locaux du Centre régional d’enseignement et de formation à distance de Sétif (CREFD), lequel dispose d’un effectif variant entre 6000 et 9000 inscrits.

Cette année, le CREFD bénéficie d’un total de 6751 inscriptions, dont 2255 pour le moyen et 4716 pour le secondaire. La juridiction du CREFD englobe les wilayas de Sétif et de Bordj Bou Arréridj et le taux d’inscription au 13 septembre 2006 était de 44,51% et promet d’augmenter dans les jours à venir. La procédure d’inscription comprend le payement de frais d’inscription de 2000 DA, dans lesquels est inclus le coût des livres scolaires. A signaler que les personnes handicapées, les élèves de zaouïa ainsi que les détenus souhaitant s’inscrire au CREFD seront exonérés des frais d’inscription, lesquels seront pris en charge par l’Etat. Le cursus annuel comprend 3 devoirs et un examen corrigés par des enseignements contractuels, ainsi que des cours d’animation pour les classes d’examen. Les techniques d’enseignement à distance seront d’ailleurs, prochainement étoffées, comme l’explique M. Haddada, chef de service au CREFD. « Le CREFD de Sétif sera prochainement doté d’une plateforme d’enseignement on-line (par le biais d’Internent) qui permettra aux élèves d’assister aux cours par visioconférence. Nous prévoyons également la mise en place d’un serveur SMS en vue de faciliter le contact du CREFD avec les étudiants dans des zones éloignées. » Concernant le pourcentage de réussite aux examens, M. Haddada se dit très satisfait du taux enregistré cette année. 76 candidats ont obtenu le baccalauréat, dont 6 détenus. Ce dernier, dont les résultats sont satisfaisants, d’après le chef de service du CREFD, ont pu bénéficier de cours prodigués par des enseignants affiliés au CREFD qui se sont déplacés dans les centres de détention. L’expérience s’étant révélée concluante, la direction du CREFD a depuis lors effectué plusieurs campagnes de sensibilisation dans les centres de détention afin d’inciter les détenus à opter pour les cours par correspondance. Toutefois, la prise en charge des dossiers d’inscription est considérablement freinée par le déficit du personnel qu’enregistre la direction du CREFD. M. Dradra, directeur du CREFD, impute cette carence au fait que l’institution n’ait plus bénéficié de postes dans le cadre du préemploi depuis 2 ans : « Nous ne disposons que de 4 agents de bureau préposés à quelque 7000 dossiers de candidatures. Ajouter à cela que nos locaux sont exigus et ne permettent pas d’accueillir autant de personnes qu’on le souhaiterait. » La plateforme de l’enseignement à distance, longtemps demeurée en retrait par rapport à l’enseignement scolaire, aura pris un nouvel élan ces dernières années, en partie, grâce aux nouvelles technologies de communication. Cela dit, l’enseignement à distance n’est assurément pas un secteur à déprécier, étant donné que les élèves du CREFD auront la possibilité de poursuivre un cursus universitaire, de même que leurs camarades scolarisés.







Numéro commentaire : 320034
Posté par : MEHTARI Abdeldjalil
Profession : fabricant
Ville : TLEMCEN
Pays : Algérie
Date : 02/01/2017
Message : je souhaite poursuivre une formation au sein de votre établissement qu'est ce qu'il y a lieu a faire dans l'attente de votre réponse , veillée agréer mes sincère salutation .



Numéro commentaire : 86188
Posté par : belaidi dalal
Profession : licenciée en droit ..au chomage malheureusement
Ville : batna
Pays : Algérie
Date : 30/03/2013
Message : salam...SVP je veux faire une formation a distance si vous pouvez m'indiquer comment faire.............MERCI



Numéro commentaire : 19181
Posté par : mellah zahra
Profession : n
Ville : bourdj bou arreridj
Pays : Algérie
Date : 13/09/2011
Message : Bonjour !!Svp comment faire pour s’inscrire dans cette école et recevoir des cours Merci



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)