Blida - Revue de Presse


Sept femmes et un Chinois incarcérés



La rue Kara Mustapha Khelil, ex-Petit Thouaras, en plein centre-ville de Blida, a vécu mardi une descente de police digne des films à la Humphrey Bogart : quinze personnes sont interpellées à l?intérieur de deux appartements, B. Z., 57 ans, originaire de Béjaïa et K. Z., 25 ans, entretenaient deux maisons de rendez-vous où elles faisaient travailler des femmes dont l?âge variait de 20 à 71 ans. Présentées au parquet, mercredi, huit personnes dont une de nationalité chinoise, furent mises sous mandat de dépôt pour proxénétisme et incitation à la débauche. La « tenancière », B. Z., avait bénéficié récemment d?un logement social à Ouled Yaïche et comptait le transformer en lieu de rendez-vous pour, essentiellement, les Chinois attelés à la construction des logements AADL, mais la vigilance des voisins a retardé l?échéance. K. Z., malgré son jeune âge était sous le coup d?une condamnation avec sursis jusqu?au 26 août pour les mêmes motifs et devra ainsi être lourdement condamnée. Deux débits de boissons alcoolisées et deux lieux de rendez-vous sur un même axe routier du centre-ville de Blida, cela faisait l?affaire des nombreux Chinois qui se déplaçaient par groupes de trois à quatre lors de leurs journées de repos. Une rotation régulière était opérée dans la discrétion presque totale. Dans la souricière tendue par les services de police qui connaissaient l?existence de ces lieux depuis des mois, un seul passera à la trappe.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)