Algérie



Semaine culturelle

Semaine culturelle
L'événement a débuté par une exposition au Musée national Abdelmadjid-Meziane de la cité Aroudj. M. benbouzid Khaled, archéologue, nous explique que Tébessa a été un foyer de la civilisation atérienne et néolithique, il y a 40 000 ans. Au IIIe siècle après-J.-C., elle devint Theveste, et Septime Sévère l'éleva au rang de colonie. Au VIIe siècle, elle fut prise par les Arabes et considérée comme un centre important de la civilisation au Maghreb.il nous parla du temple de Minerve avec ses belles mosaïques, l'ensemble basilical avec la basilique Sainte-Crispine, l'arc de Caracalla, l'huilerie de Brezgane qui date du IIe siècle après-J.-C. m. mechichi Mohamed réalise des tableaux avec une peinture naturelle et des sculptures sur pierre. Hafdhla Hamid peint des tableaux au fusain dont l'un représente Lalla Fathma n'Soumer. Hamid Khalfallah présente des robes traditionnelles de Tébessa et des tenues fergani. Hasnaoui Nedjoua expose des objets du patrimoine ayant appartenu à son père, cavalier qui a participé dans le film Le Moulin. mme Boudebouz Khadidja nous montre ses tapis où dominent le noir et le rouge, confectionnés avec un métier à tisser ancien. Au café littéraire, Ali ben messaoud, poète de melhoun, a déclamé des vers à la gloire de l'équipe nationale de football. Le public de chlef a aussi pu prendre connaissance du théâtre pour enfants grâce à la troupe Ouafa li thakafa oua el fen qui présente la pièce ammi oua oumniate thalatha, écrite par Guerza Toufik, dans laquelle les acteurs sont des animaux. Amira Amani joue l'abeille, Takieddine, la cigale, Brahmi, l'araignée, saoud, la fourmi, brahmi, la coccinelle.L'histoire raconte les péripéties d'une fourmi qui est en butte à un problème de logement mais doit lutter contre des envieux. Finalement, grâce à une baguette magique, elle atteint son but. cèté animation musicale, firkat djourf folkloria, créée en 1964, une troupe de bedoui composée de mousdiha (gasba), mahidi (bendir), Tayeb (chanteur) s'est illustrée. Ses genres sont le rokroki, sraoui, bhaïri. une autre troupe Noudjoum djorf folkloria, composée de Brougui (zorna, mezoued), beda (tbal), seri (bendir, chanteur), chenouf (tabla) a ravi le public local avec ses interprétations. Une autre formation musicale Noudjoum Tébessa de l'association Cherougoni a fait connaître ses chansons du patrimoine, interprétées dans un style moderne, avec Farouk Mehdaoui à l'accordéon, bekaà ? (percussion) et bouhlassa au violon. m. namili Mohamed, directeur de la culture à Chlef, tient à remercier la délégation de Tébessa qui a bien représenté sa wilaya. il s'est réjoui d'apprendre que ces hètes, à la veille de la célébration de la Journée de l'enfance, ont rendu visite, lors de leur excursion à Ténès, à la Maison de l'enfance assistée pour organiser une après- midi récréative.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)