Mostaganem - Revue de Presse


secteur du tourisme

« La privatisation est inévitable », selon Kara En visitant hier la wilaya de Mostaganem, Mohamed Seghir Kara, ministre du Tourisme, a réaffirmé que la privatisation est inévitable. « Elle s?est faite même dans les pays socialistes. Les travailleurs qui la réduisent à la compression du personnel ont tort car les expériences dans ce domaine ont montré que leur salaire peut augmenter de quatre à cinq fois », a-t-il dit. Selon lui, la privatisation fait peur aux responsables « qui ont des intérêts particuliers » (ashab el massalih). « La situation actuelle reflète en fait l?échec des gestionnaires », a-t-il martelé. M. Kara a rejeté les discours populistes qui mettent l?accent sur « les acquis des travailleurs qui seraient en danger ! » car, à ses yeux, le vrai danger, c?est de laisser les choses en l?état actuel et laisser croire que les travailleurs sont menacés dans leur poste d?emploi. La politique poursuivie, selon lui, vise la réalisation de grands projets touristiques et la relance du tourisme, l?encouragement de l?industrie artisanale, l?amélioration à court terme de l?offre globale et l?encouragement d?investissements nouveaux orientés vers des formules de partenariat. Le plan de développement du tourisme vise à soutenir l?investissement afin d?améliorer la capacité d?accueil et d?hébergement ainsi que la qualité des prestations. M. Kara a constaté que les zones d?expansion touristiques (ZET) à Mostaganem sont restées « vierges et bien protégées ». La richesse de la wilaya se trouve principalement dans sa région côtière qui se caractérise par une géomorphologie riche en paysages panoramiques. Dans la perspective de valoriser ces potentialités touristiques, 15 ZET ont été déterminées, d?une superficie totale de 4114 ha, dont 1916 ha constructibles, d?une capacité totale de 80 000 lits. Les plages (Salamandre, Petit Port et Aïn Brahim) ont fait rêver plus d?un estivant. Le littoral s?étend sur 124 km. 17 plages se succèdent, aussi envoûtantes les unes que les autres. Une seule plage a été interdite à la baignade. L?année dernière, 14 millions d?estivants sont venus planter leur parasol et profiter du soleil et du sable doré. Cette année, selon le directeur du tourisme, le nombre a atteint jusque-là 5 millions de vacanciers qui viennent de Chlef, Relizane et Oran. Comme chaque année, les émigrés sont venus en force. Les moyens de transport ont augmenté, offrant 43 193 sièges et 211 véhicules. A la ZET de Oureah Sablette, plusieurs projets sont programmés, dont celui de l?investisseur Bya Electronic, qui veut bâtir sur une superficie de 33 300 m2 un hôtel 4 étoiles (167 lits), un centre thalasso-fitness (200 curistes/jour), un aquaparc de 2000 places, un centre commercial plus une salle polyvalente. Cette ZET, qui s?étend sur 49 ha, a une superficie réservée à l?investissement touristique de 30,62 ha. La réalisation des plans d?aménagement a été lancée en 1989 : elle totalise 112 projets. 40 ont été réalisés, 32 sont en cours et 40 autres programmés. Mostaganem est une ville très accueillante, chaleureuse et vivante qui veut être « un pôle touristique ouvert sur la Méditerranée ». Elle sera retenue parmi les régions prioritaires pour encourager les investissements touristiques.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)