Oran - Revue de Presse


Secteur de l?éducation à Arzew

Des délocalisations énigmatiques Dans le cadre du programme spécial de relance économique (PSRE) initié par le président de la République, le secteur de l?éducation de la wilaya d?Oran a bénéficié d?une enveloppe financière conséquente pour la réalisation de cinq salles omnisports implantées à travers les différents établissements scolaires de la wilaya. C?est ainsi que l?on saura que trois lycées (le lycée El Mahdi Bouabdelli à Arzew et les lycées Kasdi Merbah et Aïssa Messaoudi à Oran) et deux collèges d?enseignements moyens (CEM) à Hassi Bounif et Aïn El Turck ont été retenus au mois de juin dernier. En ce qui concerne le lycée El Mahdi Bouabdelli d?Arzew, outre l?assiette foncière existant à l?intérieur même de l?enceinte de l?établissement, l?étude de faisabilité a été effectuée par un bureau d?études de wilaya, selon nos informations, depuis plusieurs semaines, et une partie du budget qui est de l?ordre de 1,3 milliard de centimes aurait été déjà débloquée pour cette opération et le cahier des charges fin prêt. Toujours selon les informations dont on dispose, il ne restait que le lancement d?un avis d?appel d?offres pour le choix de l?entreprise réalisatrice du projet. Ceci étant dit, les parents d?élèves ont été surpris d?apprendre que, suite à une visite au lycée d?Arzew, le directeur de l?éducation de wilaya a, selon de nombreux témoignages, décidé unilatéralement de délocaliser le projet en question vers un autre établissement d?Oran-ville. Cette décision, le moins que l?on puisse dire irréfléchie, pénalisera les élèves des trois lycées de la ville et ceux des localités avoisinantes, notamment lors des épreuves du baccalauréat sportif. Des décisions irréfléchies On apprendra également que, lors de la même visite, le même responsable a décidé de temporiser encore une année de plus (2006) pour le lancement des travaux du projet de réalisation d?un CEM au niveau d?El Mahgoun. Contacté, le président de l?assemblée communale d?Arzew nous confiera : « Nous avons proposé de participer à la réalisation de cet établissement pour, justement, prendre en charge les dizaines d?élèves d?El Mahgoun et de Haï Gourine - cinq bus au total - qui font la navette quotidiennement. Le coût global des frais de transport des élèves avoisine annuellement 1,2 milliard de centimes. Avant, les responsables en charge du secteur de l?éducation nous disaient que la carte scolaire ne permet pas l?inscription d?un CEM au niveau de cette localité. Aujourd?hui que cet alibi tombe à l?eau, on décide que ce n?est pas le moment. Les élèves peuvent patienter une année de plus, s?exposant ainsi aux risques en tous genres et aux intempéries. » Concernant la délocalisation de la salle omnisports vers un autre lycée d?Oran, sous prétexte que la ville d?Arzew disposerait bientôt d?un complexe sportif de haut niveau, le président de l?APC d?Arzew nous dira à ce propos : « La salle ne convient pas aux épreuves du sport scolaire car elle ne dispose ni d?une piste d?athlétisme ni d?un bac de sable pour le saut en longueur et le lancer de poids, encore moins d?équipements nécessaires au sport scolaire, notamment pour les épreuves du baccalauréat sportif. D?ailleurs aucun des trois lycées de la ville n?en dispose, d?ou l?importance d?une telle salle au lycée El Mahdi Bouabdelli, car elle profiterait aux trois établissements secondaires de la ville. » En tout état de cause, les parents d?élèves comptent s?organiser incessamment pour exiger le maintien de cette infrastructure sportive au niveau du lycée initialement retenu.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)