Naama - Parc et sites naturels, zone humides


Sebkhet Ennaama ou sebkha de Dhayet Essouid

Sebkhet Ennaama ou sebkha de Dhayet Essouid


La sebkha de Dhayet Essouid, située à l'est de la commune de Naama vient d'être classée zone humide, dans le cadre de la convention internationale de Ramsar a-t-on appris mercredi du conservateur des forêts de la wilaya.

Composée d'un lac et d'une sebkha s'étendant sur 5.000 hectares, cette réserve naturelle va jouir, grâce à ce classement, de la protection contre les risques environnementaux la menaçant dont le pacage illicite et le déversement des eaux usées, a-t-on souligné.


La sebkha de Dhayet Essouid, qui est dotée d'une biodiversité importante, accueille un grand nombre d'oiseaux aquatiques notamment migrateurs et une variété de mousses de marais. Elle se targue également d'une végétation diversifiée.

La Conservation des forêts a indiqué, en outre, que l'extension des labours sur cette zone constitue aussi un danger de taille pour la sebkha, qui a fait l'objet d'actions engagées par les services de l'hydraulique, pour le déplacement des canalisations d'évacuation des eaux usées de son itinéraire.

Ceci a donné lieu au lancement, en 2008, d'un projet de réalisation d'une station d'épuration et de traitement des eaux usées pour un coût de 270 millions de dinars pour mettre fin au déversement des eaux polluées dans ce site naturel.

Ce projet permet aussi de fournir de nouvelles sources pour l'irrigation agricole dans cette localité.

La Sebkha de la wilaya de Naâma accueille actuellement plusieurs espèces d'oiseaux aquatiques, selon une équipe spécialisée composée de cadres de la

Conservation des forêts, parmi lesquels 17 espèces d'oiseaux protégés.

La classification de la Sebkha de Dhayat Essouid est appelée, en plus de la préservation de ce site naturel, à promouvoir les activités des populations riveraines, lesquelles pourront contribuer à la plantation de noisetiers, entre autres.

Lutter contre le pacage et la chasse illicite et développer les recherches scientifiques doit aussi contribuer à la préservation de cette Sebkha, conclut-on.

Sadek (Reflexion.net)
Vendredi 13 Février 2009

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)