Alger - Revue de Presse


Saison estivale



Communes en léthargie Août, période des congés est en passe de devenir un mois de léthargie dans plusieurs communes de la capitale. Excepté Alger-centre et quelques villes côtières à l?image de Staoueli et de Bordj El Kiffan, on a l?impression que toutes les autres villes sont désertées, le soir, par les humains. Des communes telles que Hydra, Chéraga, Dely Ibrahim, Bouzaréah ou Ben Aknoun dans les hauteurs d?Alger. Sidi M?hamed, Bélouizdad ou Hussein Dey dans le centre-ville ne connaissent pratiquement aucune animation initiée par les collectivités locales. Du côté de l?Est aussi, des communes telles que Bab Ezzouar qui abrite un des plus grands nombres d?habitants de la capitale ou Mohammadia, vivent dans une morosité absolue. Ainsi est le visage de ces communes dans une saison censée être celle de la dynamique et des loisirs. Une telle situation est liée avant tout à l?inertie des élus en charge de l?animation culturelle. La deuxième raison est liée à la non-redynamisation de plusieurs espaces culturels, à l?abandon depuis des lustres, comme les salles de cinéma et les placettes publiques. Pourquoi ne pas « ressusciter » les soirées d?antan que les APC, sous la houlette du Comité des fêtes de la ville d?Alger, organisaient chez elles tout au long de la saison estivale ? L?on se souvient des soirées chaâbies, très prisées par les Algérois ou encore des concerts de chant donnés par des artistes étrangers de renom, notamment ceux versés dans la variété française. S?il est compréhensible que les artistes d?origine européenne ne se produisent plus chez nous pour des raisons de sécurité, il n?en demeure pas moins que nos chanteurs, tous types confondus, ne demandent qu?à se produire comme le martèlera un artiste... en chômage. « Et pour cause, nous ne demandons qu?à nous produire devant un public assoiffé d?animations nocturnes, si possible sur la place publique », dira-t-il. Ce sont-là quelques tâches qui incombent aux responsables locaux pour qu?il y ait une certaine réhabilitation de la culture locale.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)