Tizi-Ouzou - Revue de Presse


Routes délabrées à Larbaâ Nath Irathen



La commune de Larbaâ Nath Irathen (26 km de Tizi Ouzou) a consommé plus de 14,961 millions de dinars du budget total alloué pour l?année 2006, soit un taux de consommation de 76% à ce jour. Cependant, dix chantiers uniquement sur les 22 prévus sont achevés et réceptionnés et quatre autres sont en cours de réalisation. Par ailleurs, les projets financés sur un budget de wilaya, tardent à voir le jour, affirme-t-on au niveau de l?APC. D?autre part, les travaux de construction de la crèche communale sont entamés. L?enveloppe allouée au projet s?élève à 11 millions de dinars, précise-t-on encore. Le développement des voies de communication est en deçà des attentes. Seule la piste d?Aït Frah et le tronçon de la daïra vers le lycée est revêtu en béton bitumineux. Cependant, les usagers de la route d?Aboudid (10 km environ), crient à l?abandon. Car, à plusieurs endroits, cette route est complètement détériorée. Selon certains responsables, la route ne sera revêtue qu?après le passage des conduites de gaz naturel. Cependant, les autres routes communales telle que celle d?Ath Ateli qui passe par le stade, devraient attendre leur tour. Pour l?année 2007, plusieurs projets sont inscrits pour un montant global de 42 millions de dinars. Afin de réduire les foyers d?insalubrité, des projets de réalisation et de réfection des réseaux d?assainissement sont inscrits pour un total de 12,7 millions de dinars. Les projets concernent les villages Taloult, Tamoukran, Azouza, Afensou, Aït Frah et Aït Ateli. De surcroît, deux autres réseaux seront réalisés, le long de la RN15 vers Aïn El Hammam et le boulevard de la ZHUN (route qui mène au lycée technique). Quant au problème des ordures ménagères, il sera résolu avec la livraison du centre d?enfouissement technique. Les habitants d?autres villages, tels que El Kantra et Aguemoune souffrent le martyre, à cause du débordement de la décharge publique sur leurs terrains. Pour la jeunesse et les sports, deux aires de jeux sont retenues. En l?occurrence, celle d?Azouza et d?Aboudid pour une somme de 1,6 million de dinars. Le projet de refection du stade communal est tombé aux oubliettes. Ce dernier manque de toutes les commodités et ne cesse de se dégrader. Sur la même lancée, l?exécutif communal entend boucler le bétonnage des ruelles dans cinq villages tels que Aït Ateli, Adhouz, Thansaouth, Agoulmime, Thaguemout Bouadfel. Enfin, quatre murs de soutènement sont au programme, avec une enveloppe de 3,8 millions de dinars.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)