Algérie - Revue de Presse


Rigueur et tendresse



Cette dame, qui dirige depuis plus de 10 ans le tribunal de Tipaza, semble s?inspirer de la beauté de cette ville qui inspirait fortement Camus, au point où, de ce restaurant le Beau rivage, il a écrit ses plus belles ?uvres. Il s?agit de Mme Benmohamed Rahma, qui occupe le poste de magistrate assesseur au tribunal criminel de Blida. A droite de la présidente, Mme Benmohamed s?est distinguée par sa prestance durant tout le procès Khalifa. Tout le monde a senti cette grande force qui se dégage de cette conseillère. Les plus initiés s?accordent à dire que cette femme est d?une grande profondeur intellectuelle. De ses gestes et remarques se dégagent la pertinence de l?avis et la dextérité du conseil. Elle a rejoint la magistrature en 1983 après un passage instructif à Sonatrach où elle a eu à occuper plusieurs postes de responsabilité. Elle s?intéresse vite à la formation des cadres de cette compagnie avant de rejoindre une autre grande entreprise, Sonelgaz. En 1988, nantie de cette expérience, elle décide d?opter définitivement pour la profession de magistrate. Elle s?initie du métier en tant que magistrate de siège, puis rejoint Khemis Miliana, Touggourt et Ouargla. Durant ce long parcours, Mme Benmohamed s?est distinguée par sa compétence et surtout par sa probité qu?elle consolide par un savoir-faire et une connaissance aiguë du droit. Tous ses confrères s?accordent à dire que cette magistrate est exemplaire. Ce qui lui vaut respect et admiration de la part des avocats qui trouvent en elle une magistrate rigoureuse. Derrière ses lunettes se dissimulent une grande tendresse d?une maman de deux enfants et une sensibilité qu?elle puise dans ses lectures, tout particulièrement Shakespeare, cet humaniste du XVIIe siècle. De ce dernier, elle reste obnubilée par le fameux dilemme « To be or not to be » (être ou ne pas être). Cette citation la marque tellement qu?elle se montre entière et conforme aux alternatives de cette célèbre phrase. Algéroise, de Kouba, ayant fréquenté le lycée Hassiba Ben Bouali pour lequel elle voue un grand respect, elle a une oreille musicale raffinée et ses goûts sont aussi rigoureux que sa conduite. Mme Benmohamed fond facilement devant les chansons d?Oum Keltoum. C?est une femme profonde.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)