Alger - Revue de Presse


RESTAURATION DES OEUVRES D'ART Des Espagnols en formation à Oran



Le président del'Association «Restauradores sin fronteras» (Restaurateurs sans frontières)A-RSF, coordinateur du Siège Forum Unesco, Javier Gamez Sanchez, se trouve,depuis mardi, à Oran pour superviser le projet de formation portant sur laconservation et la restauration des biens culturels et des objets d'art,initiée par cette ONG en partenariat avec l'Ecole régionale des Beaux-artsd'Oran (ERBO) et le Musée Ahmed Zabana au profit des étudiants de ces deuxétablissements.  Lancée le 23 janvier dernier, cetteformation, qui s'étale sur 3 ans et profite dans un premier temps à 13stagiaires, a lieu à l'ERBO (cours théoriques) et au Musée Ahmed Zabana(travaux pratiques), où un atelier est mis en place en attendant l'installationdes matériaux et du matériel didactique qui devront arriver courant avril enprovenance d'Espagne, selon Cristina Bartolome Anto, la directrice du staffd'encadrement, experte en peinture. Pour compléter l'équipe des formateurs, enfonction du programme élaboré, A-RSF a fait appel à un nombre de professeurs«locaux», lesquels ont à assurer des modules telles que la chimie,l'infographie, la législation et la documentation, aux côtés des professeursespagnols qui, eux, se relayent par équipes de trois, Maria Robio Gomes, experteen muséologie, étant la dernière à rejoindre l'équipe. Les représentants deA-RSF tiennent à préciser que cette formation a trait à la conservation et larestauration des biens culturels et des oeuvres d'art tels que les tableaux,les toiles, les sculptures mosaïques, céramique, de bâtiment et les matériauxpierreux, et non pas la restauration des monuments et autres ouvragesarchitecturaux des sites historiques.  La précision de Restauradores sin Fronterasn'est pas fortuite : «Durant notre séjour à Oran, nous avons beaucoup entenduet lu que nous sommes venus pour restaurer le fort de Santa Cruz, le Palais duBey, des vestiges de l'ère espagnole... Or, notre mission est bien précise, laformation des élèves des Beaux-arts et du Musée en matière de restauration etde conservation des biens meubles de l'art et de la culture en général,essentiellement la peinture de chevalet et les matériaux pierreux», souligne leprésident de A-RSF, Javier Gamez Sanchez, qui ajoute que «notre objectif n'estpas la formation pour la formation mais plutôt pour la contribution à lasensibilisation, à la mise en valeur des objets d'intérêt historique,artistique et scientifique». L'autre objectif qui va dans le même sens,l'insertion des jeunes «restaurateurs» au monde professionnel.     A cet effet, les délégués de l'ONGRestaurateurs sans frontières, qui se disent, par ailleurs, très satisfaits desfacilitations qu'ils ont trouvées en Algérie, tant au niveau central (DG de laformation près le ministère de la Culture) qu'au niveau régional en vued'accomplir leur mission, ont d'ores et déjà commencé à «sonder» le marché del'emploi spécifique en Algérie, en vue de convaincre des employeurs potentielstels que galeries d'art, bureaux d'études architectes paysagistes, services d'urbanisme,de l'intérêt de recruter des restaurateurs de biens de culture et d'objetsd'art.  Une telle expérience a donné ses fruitsailleurs, par exemple aux Philippines, où des restaurateurs formés par A-RSFont intégré le monde professionnel, devenant eux-mêmes des formateurs, seréjouit Cristina. Loin de se confiner dans le cadre restreint du transfert dusavoir-faire académique, Restauradores sin fronteras veut, à travers sonaction, rapprocher les élèves des écoles des Beaux-arts de l'Algérie et d'Espagne,créer un espace d'apprentissage commun, un espace multiculturel et multilingueoù, les différences ne soient pas une faiblesse mais plutôt une richesse, unediversité. Dans cette optique, une délégation de 8 étudiants espagnols, issusdes écoles supérieures de conservation et de restauration de biens culturels deMadrid, Barcelone, Avilés et Pontevedra, vont venir, à partir d'août, à Oranpour prendre part à un cycle de formation aux côtés de leurs condisciples del'école régionale des Beaux-Art d'Oran, indique le président de A-RSF.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 11917
Posté par : mansri warda
Profession : restouration et conservation oeuvres d'art
Ville : mostaganem
Pays : Algérie
Date : 28/02/2011
Message : À bord des paquebots, 50 ans... OLLIVIER F. / PERROY A. SENANT F. 416 p., 500 ill. coul. & n/b. Paris 2011