Chlef - Revue de Presse


Rentrée universitaire



Nouvelles structures Pour la prochaine rentrée universitaire au niveau national, il est attendu la réception de nouvelles infrastructures d?accueil d?une capacité de 66 030 places pédagogiques et 27 226 lits ainsi que 8 bibliothèques et 9 restaurants universitaires, a annoncé hier le ministre de l?Habitat, Mohamed Nadir Hamimid, lors de la séance de travail tenue au siège de la wilaya de Chlef, en présence du ministre de l?Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Rachid Harraoubia. La rencontre, à laquelle ont pris part les autorités locales de Chlef et de Aïn Defla ainsi que les responsables de l?université Hassiba Ben Bouali de Chlef et du centre universitaire de Khemis Miliana, a été consacrée à l?examen de la situation des structures dans ces établissements en prévision de la nouvelle année universitaire. Les deux représentants du gouvernement se sont penchés surtout sur l?état d?exécution des nouveaux projets dégagés dans ce sens au profit des deux wilayas voisines. Concernant la wilaya de Chlef, le ministre de l?Habitat s?est dit satisfait et rassuré des résultats obtenus en un temps record par l?ensemble des intervenants. « Ce qui nous permet de dire que la prochaine rentrée universitaire s?effectuera dans de bonnes conditions dans cette wilaya », a-t-il indiqué. A ce propos, il a annoncé que le secteur va bénéficier sous peu de 2000 places pédagogiques supplémentaires et d?une nouvelle résidence de 1000 lits pour les filles, auxquelles viendront s?ajouter 50 logements sociaux dégagés à cette fin par son département ministériel. L?université Hassiba Ben Bouali de Chlef devrait accueillir cette année 6000 nouveaux bacheliers, selon des prévisions officielles. En revanche, au sujet du centre universitaire de Khemis Miliana, dans la wilaya de Aïn Defla, Mohamed Nadir Hamimid a exprimé son mécontentement quant aux retards considérables accusés dans l?exécution du programme de 2000 places pédagogiques et d?une cité de 1000 lits, dont l?inscription remonte à 2002. Intervenant à son tour, le ministre de l?Enseignement supérieur, Rachid Harraoubia, a abondé dans le même sens. Il a notamment déclaré : « Je suis vraiment très déçu de la situation qui prévaut dans ce domaine dans la wilaya de Aïn Defla. » Par conséquent, il a demandé à la « famille universitaire de Khemis Miliana de s?armer de beaucoup de patience, en attendant la réception de nouvelles structures d?accueil prévues à partir d?octobre prochain ».




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)