Rentrée professionnelle à Mila : 2207 nouveaux inscrits



Le coup d’envoi de la 2e session de la rentrée professionnelle 2006/2007 aura pour cadre le CFPA Mohamed Aïouedj de Chelghoum Laïd et sera placé sous le sceau du projet de refonte du système de la formation et de l’enseignement professionnels, dont les contours se préciseront lors des assises nationales, prévues le 8 et 9 avril prochain à Alger.

Au demeurant, les jeunes déscolarisés ou ceux n’ayant pu postuler pour une formation lors de la rentrée de septembre, auront eu en l’occurrence une autre possibilité à s’intégrer dans ce processus qui connaît un engouement exceptionnel, notamment les filières BTPH et mécanique. Ainsi donc, les 12 CFPA et l’Insfp sont fin prêts pour accueillir les 2207 nouveaux inscrits, lesquels ajoutés aux 7446 anciens stagiaires, porteront l’effectif total à 9653 stagiaires, tous modes de formation confondus. En mode résidentiel, les 13 établissements offrent 56 spécialités dans les 13 branches disponibles contre 118 spécialités dans les 20 branches existantes en apprentissage. Parmi eux, 796 des nouveaux inscrits ont porté leur dévolu sur la formation résidentielle, 553 sur la formation par apprentissage, 199 sur les cours du soir et 264 sur la formation à distance. Le mode de formation destiné à la femme au foyer et à la population carcérale a augmenté à son tour de 395 places passant ainsi de 844 (en septembre) à 1239. « Tout a été mis en œuvre pour assurer un bon déroulement de la phase de préparation de la rentrée, l’opération d’orientation des candidats et la prise en charge de toutes les demandes de formation », fait remarquer Abdennacer Boukebous, chargé de la pédagogie à la direction de la formation professionnelle.

Nouveaux enjeux

Abordé en marge des récentes assises sur le projet de refonte du système de la formation et de l’enseignement professionnels, Hocine Rebah, premier responsable du secteur, a salué cette perspective qui dénote, dit-il, de la volonté de la tutelle de hisser ce département au diapason des standards internationaux en matière d’enrichissement et d’adaptation des programmes pédagogiques, de rénovation des équipements techniques, du potentiel scientifique, et surtout de la mise en adéquation de la formation avec les vrais besoins du marché de l’emploi. Et d’ajouter : « Les nouveaux enjeux qui consistent à doter le secteur névralgique de la formation professionnelle de stratégies modernes, à même de lui garantir un développement pérenne à travers la mise en place d’une approche pédagogique moderniste et l’investissement dans les équipements technologiques de pointe, se traduiront inéluctablement par la performance technologique et l’accroissement des débouchés ».





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)