Constantine - Pollution


Réaménagement des berges du Rhumel



La wilaya de Constantine vient de se doter d’un nouvel instrument pour la gestion de ses déchets urbains.

L’APW a voté, en effet, lors de la session extraordinaire tenue hier, la création d’une entreprise chargée de la gestion du centre d’enfouissement technique d’El Haria ainsi que toute l’infrastructure de traitement des déchets solides de la wilaya. L’intervention du wali, Abdelmalek Boudiaf, a été des plus remarquées à cette occasion. Refusant de livrer tous les détails, le wali a levé une partie du voile sur une étude qui vient d’être déposée sur son bureau et consacrée à un projet énorme destiné au réaménagement des berges du Rhumel au niveau des cités dites Chalet et rue de Roumanie. Les projets en perspective viendront se greffer sur ceux déjà en cours de lancement, censés refaire d’une manière structurante toute cette partie de la ville, à l’image du palais des Congrès qui sera érigé à la place de la gare routière ou encore les jardins qui seront aménagés sur le site occupé auparavant par les bidonvilles de Djenane Tchina et Bardo. La couleur et l’odeur du Rhumel devront elles mêmes changer, si l’on en croit le wali, qui a donné un délai de 4 à 6 mois pour le raccordement des 41 points restants pour ainsi mettre fin au déversement des eaux usées dans l’oued, alors qu’un autre projet est en étude pour changer son cours. Un projet qui pourra toucher un nombre de bidonvilles et déranger des clans d’intérêt, selon le wali, qui a réaffirmé de nouveau sa volonté de mener sa politique de redressement de la wilaya. Par ailleurs, il a averti les responsables de l’ADE de ne plus refaire le coup d’El Gammas où la population a été privée d’eau durant 45 jours. S’adressant à tous les membres de l’exécutif et aux élus, il a rappelé que les moyens existent et qu’aucune excuse n’est tolérée pour priver les citoyens des moyens de base pour une vie décente. Il a annoncé aussi que l’eau de Beni Haroun ne tardera pas à couler puisque le chantier d’adduction a été réceptionné et les essais effectués avec succès. Enfin, M. Boudiaf a annoncé triomphalement que l’enveloppe de 150 milliards de dinars demandée pour la réalisation du Transrhummel a été débloquée pour ainsi mettre fin à toutes les spéculations y compris celles qui misent sur son départ, « puisque, dira-t-il, je serai encore là pour l’inaugurer ».




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)