Algérie - Radio et télévision


Radio nationale, Le numérique dans cinq ans



Azzedine Mihoubi, directeur général de la Radio nationale, a animé, hier, une conférence au siège de l'établissement.

«A l’ère des nouvelles technologies, nous sommes confrontés à la concurrence», a-t-il dit, ajoutant que les ambitions que nourrit la Radio ont pour but de se développer au plan technique en se propulsant dans l’ère du numérique.
«Notre radio fonctionne encore en mode analogique, et nous comptons, d’ici à cinq ans, la basculer dans le numérique. Cela concernera toutes les chaînes nationales et régionales», a-t-il expliqué. Et de poursuivre : «Nous sommes également en train de mettre en place un plan quinquennal de formation pluridisciplinaire qui est en cours d’élaboration. Ce plan prendra en charge tous les métiers spécifiques à la radiodiffusion.»
M. Mihoubi n’écarte pas l’idée d’un travail de coopération avec des organismes étrangers, un partenariat qui consiste à échanger les expériences et à partager les connaissances en matière de radiodiffusion.
«Nous comptons renforcer et élargir notre coopération entre notre radio et les organismes étrangers.»
Le directeur de la radio prévoit l’extension du réseau de radiodiffusion de l’établissement qui va se matérialiser par «la mise en service de nouvelles radios régionales ainsi que la mise en place de nouvelles chaînes thématiques», a-t-il précisé.
Par ailleurs, il annoncera la mise en place d’une radio internationale qui diffusera, en grande partie, ses programmes en langue arabe suivie du français. Des programmes en espagnol et en anglais y seront inclus. Il est à noter que la Radio compte trois chaînes nationales (la Une, la Deux et la Trois) ainsi que 32 chaînes régionales et deux chaînes thématiques (Iqraâ et une chaîne culturelle). Dans ce sillage, M. Mihoubi mettra en service dans la région de Tamanrasset une chaîne locale qui diffusera ses programmes en langue El-haoussa, un dialecte pratiqué par des Africains installés dans la région.
Outre toutes ces perspectives ambitieuses, M. Mihoubi prévoit également «l’augmentation à très court terme du volume horaire quotidien de diffusion des radios régionales déjà en service durant le mois de ramadan. Il est d’ailleurs prévu la continuité de la diffusion des programmes de certaines radios locales jusqu’à minuit».
Il compte aussi améliorer le contenu des programmes des chaînes nationales, régionales et thématiques. «Notre but consiste à concevoir des programmes centrés sur des émissions intéractives», a-t-il souligné.
Ainsi à compter de la première semaine du ramadan les différentes chaînes consacreront des forums hebdomadaires en vue de débattre des questions de l’heure. Ce sera aussi une tribune pour les différents acteurs (invités et auditoire) pour faire entendre leur voix.
Un projet d’extension du siège de la maison de la radio est en cours de réflexion ainsi qu’un autre projet consistant à la refonte des textes qui régissent la gestion de la Radio.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)