Chlef - Radio et télévision


Radio de Chlef, Un changement dans la continuité



Sur décision du nouveau directeur général de l’ENRS, le directeur de la radio de Chlef, Abderrahmane Chikhaoui, a permuté avec son collègue de la radio de Tlemcen, Aïssa Benhachem.

La cérémonie d’installation s’est déroulée hier au siège de la radio en présence du chef de cabinet du wali de Chlef et du coordinateur des radios régionales. L’occasion a été pour les responsables des deux côtés d’échanger des éloges pour « services rendus à l’Etat ». Le représentant du wali a failli pleurer et s’est dit ému quant au départ de celui qu’il a qualifié de « serviteur dévoué au service du pays ». Le directeur sortant a fondu en larmes et a fait part de ses « regrets de quitter une aussi belle région, ses responsables et sa population ». Il n’a pas manqué de louer le « soutien et l’assistance du chef de l’exécutif de la wilaya », qui, d’après lui, « était un frère et un ami qui n’a ménagé aucun effort pour le fonctionnement de la radio ». D’ailleurs, toute l’équipe de ce média public et son ex-dirigeant ont été conviés hier à une réception au siège de la wilaya. Une réception où des cadeaux et des récompenses devaient être remis à celui que l’administration avait désigné « meilleur gestionnaire de l’année 2005 ». Désignant déjà la voie (politique) à suivre pour ce média de proximité, le coordinateur des radios régionales a indiqué que la radio locale a un rôle important à jouer lors des échéances futures, telles la révision de la Constitution, les législatives et les élections locales de 2007. En revanche, il a fait l’impasse sur les questions essentielles touchant la programmation, l’ouverture de ce support au public et le traitement des sujets d’informations locales. En clair, un changement dans la continuité a été opéré par l’ENRS et rien n’indique pour le moment que la radio de Chlef sera un jour un outil d’information au service exclusif des citoyens. Les exemples sur ce plan sont nombreux et il suffit de citer l’embargo sur « certains acteurs de la société » pour se rendre à l’évidence que la radio locale est devenue un instrument au service de clans puissants.

 







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)