Algérie - Revue de Presse


Publication. Les cèdres de l?Ouarsenis de Mohamed Boudiba

La guerre vécue Mohamed Boudiba vient de publier au niveau de l?office des publications universitaires un livre historique intitulé Les cèdres de l?Ouarsenis, la guerre vécue. Avocat de formation, Mohamed Boudiba est à la fois conseiller juridique, artiste peintre et membre de l?Union nationale des arts culturels. Passionné d?histoire, son premier-né Les cèdres de l?Ouarsenis, la guerre vécue vient à point nommé. Ce livre, confie-t-il, est axé sur la guerre de décolonisation dans l?Ouarsenis, ce merveilleux pays « du paradis des cèdres ». Avec des mots simples, l?auteur narre quelques histoires qui se sont passées dans cette région de l?Algérie. Avant d?entamer son histoire, Mohamed Boudiba a voulu expliquer la signification exacte du mot Ouarsenis. Selon lui, ce terme est une chaîne de montagne de l?Atlas algérien. Il signifie en berbère : rien au-dessus. « Il peut provoquer à sa lecture, une bonne dose d?émotion par nostalgie chez ceux qui ont vécu dans cette région de l?Algérie. Son immense forêt de cèdres éveillera le souvenir d?une merveille naturelle chez les voyageurs et les guerriers qui l?ont connue. Ceux du corps expéditionnaire français d?Indochine qui ont vu la baie d?Along au Nord -Vietnam, ont éprouvé le même émerveillement, en découvrant ce morceau d?Eden. Le général de Gaulle a visité l?Ouarsenis à trois reprises en août 1959, en mars et en décembre 1960 », écrit l?auteur en quatrième de couverture. Amoureux fou de cette partie du pays, qu?est l?Ouarsenis, Mohamed Boudiba couche sur le papier ses sensations. Il retrace la beauté ineffable de cette région et dénonce toutes les exactions endurées par le colonisateur. Ce roman, dit-il, rapporte l?histoire du quotidien des habitants de l?Ouarsenis au coeur d?une guerre de décolonisation, de ses premières flammes en 1956 jusqu?a son extinction en 1962. Le lecteur découvrira aussi le récit de grandes batailles dans ce qui fut une zone interdite et un noyau dur de l?ALN. « Ces pages de feu rapportent aussi l?histoire d?une merveille naturelle meurtrie, le plus souvent volontairement par la folie des hommes ». Le livre en question est compartimenté en 18 chapitres dont entre autres : « Pourvu que ça dure », « Le désert des tartares », « Camps retranchés », « Au c?ur de la guerre », « Le commencement de la fin », « La joie et la douleur et le pot de fleur ». Pour l?élaboration de son livre, l?écrivain a fait appel à des témoins vivants qui lui ont ouvert leur porte. D?autres se sont donné la peine de répondre avec gentillesse à des correspondances, tels que Pierre Machet, journaliste à Nice-Matin, ancien lieutenant, chef du Kimono dans l?Ouarsenis. Les Cèdres de l?Ouarsenis, la guerre vécue, de Mohamed Boudiba. octobre 2004. OPU. 285 Pages. Prix public : 350 DA
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)