Algérie - Revue de Presse


Procès en appel de Hafnaoui Ghoul



Trois mois de prison ferme « Tous les écrits de Hafnaoui Ghoul reflètent la réalité, jusqu?à preuve du contraire », martèlera Me Khaled Kaddouri en insistant sur le fait qu?aucun dossier traité par le correspondant n?a fait l?objet d?une enquête. « Il a été jeté en prison en violation des procédures avant même d?être auditionné ou jugé », dira Me Nordine Ahmine en démontrant avec la maîtrise du code civil les procédures en question et en guise de réponse au représentant du ministère public qui a souligné que H. Ghoul s?est substitué à la police et à la justice en touchant à l?honneur des personnes par la diffamation. « Les représentants des journaux qui ont publié les écrits de Hafnaoui, pénalement responsables, n?ont pas été convoqués. Pourquoi doit-il payer tout seul ? », s?interroge l?avocat en expliquant que « si toutes les procédures n?avaient pas été violées les choses n?auraient pas pris cette tournure ». L?avocat de la partie civile, qui sera rappelé à l?ordre à plusieurs reprises par la présidente de la cour, axera sa plaidoirie sur le fait que l?arrière-pensée de H. Ghoul est purement politique. « Ses écrits étaient destinés à déstabiliser les institutions de l?Etat en alimentant une campagne contre le président de la République après son élection. » De son côté, l?avocat de la défense, Ahmed Triki, se posera la question suivante : « Est-il conforme à la loi que 17 plaintes émanant de différentes institutions composent un même dossier, sachant qu?elles sont toutes identiques et dans la forme et dans le fond. » H. Ghoul, quant à lui, expliquera que ses articles et déclarations sont écrits sur la base de documents et de témoignages, en précisant que les signataires et les témoins n?ont jamais été entendus par la justice. A l?issue de ce procès, qui s?est déroulé sans heurt, H. Ghoul sera condamné à 3 mois de prison ferme. Le représentant du ministère public avait requis 8 mois de prison ferme.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)