Alger - Revue de Presse


PRIX DU PAIN

Ouyahia dit non aux boulangers Le Conseil de gouvernement, qui s?est réuni hier, a confirmé qu?aucune augmentation ne sera apportée au prix du pain. Il a rappelé également que face à la hausse du prix du blé sur le marché international au début de cette année, l?Etat est intervenu pour garantir le maintien du prix de la farine en vigueur et cela « par attachement à la préservation des conditions de vie des citoyens ». « Le gouvernement espère que la raison et le sens des responsabilités prévaudront au sein de la communauté professionnelle des boulangers », est-il déclaré dans un communiqué repris hier par l?APS. Aujourd?hui, les boulangers doivent décider, à l?issue d?une réunion prévue à Alger, d?une grève générale ou non. Les boulangers, à travers leur union, revendiquent l?augmentation des prix du pain. Le Conseil de gouvernement a également adopté un décret exécutif relatif aux conditions et modalités d?exercice des fonctions par le personnel de l?aviation civile. Ce texte vient en application de la loi du 27 juin 1998 fixant les règles générales relatives à l?aviation civile qui dispose que la conduite des aéronefs est assurée par des personnels qualifiés, titulaires de licences et brevets conformes aux normes nationales et internationales telles que définies par la convention de Chicago. Le conseil a endossé un avant-projet de loi modifiant et complétant l?ordonnance 75-58 du 26 septembre 1975 portant code civil. Ces amendements, qui ont fait l?objet d?un premier examen en Conseil de gouvernement, s?inscrivent dans la démarche de révision graduelle de cette loi. Il a endossé également un avant-projet de décret présidentiel fixant la réglementation relative au sceau de l?Etat. « Le sceau officiel qui exprime l?autorité de l?Etat et symbolise la souveraineté nationale a été institué par la loi du 15 avril 1964 qui en a déterminé la forme, les caractéristiques et les types sans pour autant prévoir les modalités de sa confection, de sa restitution et de sa destruction », est-il précisé. Enfin, le conseil a adopté un décret exécutif relatif à l?agrément des installations de construction et de maintenance des aéronefs, « qui doivent être assurées par un service approprié comprenant un personnel expérimenté, des ateliers d?équipement et autres installations nécessaires au maintien de tous ses avions en état de navigabilité lorsqu?ils sont utilisés ».

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)