Biskra



Pour la restitution des crânes des résistants algériens



Une nouvelle pétition a été publiée sur change.org concernant les restes mortuaires d'Algériens entreposés dans des armoires fortes de quelque sombre sous- sol du musée de l'Homme, à Paris.Les crânes des résistants algériens tués, puis décapités en 1849, lors de la célèbre bataille de Zaatcha, furent longtemps exposés comme des trophées de guerre, avant d'être relégués dans les collections du Muséum d'histoire naturelle.
Ces 68 crânes ont été en partie identifiés, en 2011, grâce aux efforts du professeur Ali Belkadi (historien et anthropologue).
Parmi les ossatures mortuaires, figurent des crânes de célèbres chefs rebelles : Aïssa Al Hamadi, lieutenant de Boubaghla, tête momifiée n°5939 ; Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, dit Chérif "Boubaghla", crâne n°5940 ; Cheikh Bouziane, le chef de la révolte des Zaatchas (région de Biskra en 1849), crâne n°5941 ; Si Moussa Al Darkaoui, crâne n°5942 ; Bou Amar Ben Kedida, crâne n°5943 ; Ben Kouider Al-Titraoui, crâne n°5944 ; Mohamed Ben-Allel Ben Embarek, lieutenant de l'Emir Abdelkader.
Cette initiative prend comme référence le discours du président français Emmanuel Macron à l'université de Ouagadougou (Burkina Faso) en décembre 2017. Il avait alors affirmé vouloir que «d'ici cinq ans, les conditions soient réunies pour des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en Afrique?»
Le prenant à la lettre, la pétition interpelle le chef de l'Etat français : «Vous avez la possibilité de tourner une page douloureuse de notre histoire et de mettre un terme à cette guerre coloniale, en autorisant le retour des restes mortuaires en Algérie, sur leur terre ancestrale et dans leur tribu d'origine des résistants algériens tués, puis décapités en 1849. En agissant de la sorte, vous aurez dans un geste d'apaisement, libéré l'âme des insurgés Algériens et envoyé un signal fort de respect mutuel».
L'objectif est de ne pas passer «à côté de cette opportunité historique de réconcilier et de réunir les jeunesses de nos pays. Cette avec espoir et insistance que nous vous vous demandons d'intervenir pour le déclassement et la restitution des restes des dépouilles des résistants algériens».
Pour les signataires, c'est une question de «justice, de rééquilibrage, de reconnaissance, de restauration et de réparation, mais surtout : c'est ouvrir la voie vers l'établissement de nouveaux rapports reposant sur une dynamique commune fondée sur le respect mutuel, l'éthique et l'altérité».




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)