M'sila - Khelifa Belkacem

Portrait de Khelifa Belkacem



Portrait de Khelifa Belkacem
(1907-1951). Interprète, mandoliniste et chef d’orchestre chaâbi. Originaire de Chorfet el Hamel, près de Boussaâda, Khelifa Belkacem est né à Koléa. Orphelin de père dès l’âge de neuf ans, il s’installe à Staouéli en 1911. Il quitte cette ville 24 ans plus tard pour habiter la capitale qui abritait à l’époque des noms prestigieux de la chanson chaâbi, tels Hadj Mhamed el Anka. Autodidacte, il n’a jamais connu ni le Conservatoire, ni l’école de musique. Il avait appris le métier de musicien dans la rue, à Staouéli, où il était d’abord boucher, puis entrepreneur de maçonnerie, avant d’épouser définitivement le « fen ». il voulait rivaliser avec les grands de l’époque : Mrizek, Bouchiba, Menouar et y réussit en commençant d’abord par constituer un orchestre pour animer les fêtes familiales dans le secteur de « El Fahs » :Cheraga, El Achour, Delly-Brahim, Staouéli et Zeralda. Pour mieux pénétrer le milieu du chaâbi, il quitta définitivement son village Staouéli pour s’installer à la Casbah où le travail ne manquait certes pas mais où le public était plus difficile. Son orchestre est composé du luthiste Moh Seghir Laâma, du violoniste Abdelghani Belkaïd, du drabki Zerbout, du tambourin Hadj Omar, des banjos Kaddour Cherchali, Abdelkader Bouhraoua, Mouloud Bahri et Bousbia Ali. Ses soirées données au cercle de la place de Chartres, ou au café Ismaïlia, place de Lavigerie, l’actuelle place Benbadis, dans les années quarante, durant le Ramadan, étaient célèbres. Persévérant, passionné, rigoureux, avec une voix agréable et harmonieuse, Khelifa Belkacem dont l’Istikhbar Ghris est un régal, affronta sans complexe le genre Bit Oussiah et d’autres morceaux plus difficiles. Il a laissé des enregistrements que la télévision retransmet de temps en temps telles que les chansons intitulées Ya Messaâd Dek Enhar (parole d’Abdelwahab), Dani Ya mellan (Paroles de Cheikh ben Ali) et el Bez Ghali, etc. Cet artiste de talent meurt le 4 novembre 1951 par balles suite à une rixe à la casbah près de son domicile rue Darfour, à l’âge de 44 ans. Il repose au cimetière de Sidi Mhamed à Belcourt (Alger) aux côtés d’Abdelkader Bouheraoua connu sous le nom de Kaddour Cherchali qui fut souvent son compagnon dans l’orchsetre.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 215735
Posté par : houbi abdelmalek
Profession : cadre
Ville : d'alger
Pays : Algérie
Date : 19/10/2014
Message : c toujour moi c mon grand pére maternel merci 07 71 31 97 96



Numéro commentaire : 215732
Posté par : houbi abdelmalek
Profession : cadre
Ville : d'alger
Pays : Algérie
Date : 19/10/2014
Message : bonjour , svp j'aimerai bien s'avoir ou ce trouvent ces enregistrement merci d'avance num téléphone 07 71 31 97 96



Numéro commentaire : 37983
Posté par : elhaf krimo
Profession : cadre technique
Ville : alger
Pays : Algérie
Date : 16/08/2012
Message : khelifa belkacem fut tué dans une rixe tendue par les freres hammiche



X

Notre page facebook