Algérie - Revue de Presse


Pollution « taftafaïenne »



L?été venu, les soirées bougiotes ne doivent pas trop souffrir de la morosité. De l?ambiance il y en a dans les rues et à crever les tympans. A bord de leurs motocycles aux centaines de cm3 de cylindrée, les fous des tournées assourdissantes s?en donnent à c?ur joie. Comme des mouches du coche, ils s?agitent à califourchon sur des moteurs à explosion, dont les échappements sont orphelins de leur silencieux. La pollution sonore nuit dans la journée et encore plus dans la soirée. Ce sont les vacances chez ces jeunes motards en quête d?évasion. Les normes de sonorisation de 70 décibels le jour et 45 la nuit ne sont pas pour eux. Dans les Hauts-Plateaux, on appelle ces deux-roues des taftafa. S?il y a un mur du son à leur opposer, ils passeront à travers.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)